Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

Une nouvelle façon de tisser les fils

Rendre l'industrie européenne du textile plus compétitive consiste également à l'automatiser davantage, la rendre plus rapide, plus efficace et plus écologique. Dans le cadre d'un projet BRITE/EURAM, une société espagnole est à l'origine de plusieurs innovations concernant des machines de texturation à haute vitesse, qui ont permis d'améliorer les performances générales des machines actuellement utilisées dans ce secteur.

Technologies industrielles

Pour l'élaboration de conceptions dans l'industrie du tissage, où le fil est tissé dans des bobines adaptées pour fabriquer des textiles, plusieurs innovations étaient nécessaires pour améliorer les processus actuels. Portant essentiellement sur les disques de friction assembleurs, sur les dispositifs de chauffage et de refroidissement ainsi que sur d'autres fonctions essentielles, ce projet a permis d'obtenir des résultats exceptionnels. Par exemple, dans le cas des disques de friction assembleurs, le programme a permis de développer des disques asymétriques pouvant fonctionner efficacement à des vitesses de plus de 1 500 m/minute. La machine présente également des caractéristiques de production contrôlée qui réduisent la production de déchets et de défauts. Les chaînes de production de fil sont souvent ralenties lors du processus de refroidissement, parce que les plaques de refroidissement ne peuvent pas refroidir le fil efficacement à de telles vitesses. Grâce à la conception de nouvelles plaques de refroidissement, sur lesquelles des traitements de surface spéciaux sont appliqués, il est possible d'obtenir un refroidissement à haute vitesse. D'une manière générale, en plus de ces innovations, le projet a brillamment atteint les objectifs qu'il s'était fixés, en réduisant les défauts, les déchets et la consommation d'énergie, et en diminuant également les niveaux d'impact du bruit tout en augmentant les niveaux de production de 800 m/min à 1 500 m/minute. Gassol Fibras SA, la société espagnole à l'origine du projet, recherche des accords de licence et de commercialisation.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application