Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

De la biomasse à la production d'éthanol et d'électricité

Les matériaux végétaux, la végétation ou les résidus agricoles utilisés en tant que combustibles, source d'énergie ou simplement biomasse sont l'une des sources d'énergie renouvelables récemment découvertes. Si la biomasse bon marché, comme la paille et les déchets de bois est facile à trouver, elle s'avère très coûteuse à utiliser pour produire de l'énergie. Un projet initié à l'échelle européenne a permis de produire à moindres frais de l'éthanol et de l'électricité à partir d'une biomasse bon marché.

Énergie

Depuis le début du siècle, l'éthanol est utilisé comme combustible, mais les efforts déployés pour mettre en place un programme de production durable ont échoué en raison des coûts élevés de production et de logistique. Cependant, de récentes préoccupations environnementales générées par l'utilisation d'essence à base de plomb ont ravivé l'intérêt porté à l'éthanol. Pour que ce dernier puisse rivaliser de mérites avec l'essence, il est nécessaire de réduire de façon significative son coût de production et de transport. Néanmoins, de telles réductions de coût ne sont possibles qu'à condition d'utiliser des charges d'alimentation à base de cellulose. Les processus classiques étant onéreux, les producteurs expérimentent actuellement des unités équipées pour convertir les charges d'alimentation à base de cellulose et décomposer la cellulose et l'hémicellulose en sucre capable de fermenter pour produire de l'éthanol. Une technologie révolutionnaire a permis d'aboutir à la production conjointe d'éthanol et d'électricité à partir de biomasse bon marché, comme la paille, le bois, les déchets de bois, la bagasse de canne à sucre, les déchets domestiques, les résidus issus des processus d'amidonnage ou d'autres matériaux à base de cellulose. L'exploitation de cette biotechnologie a donné lieu au développement d'un micro-organisme thermophile (AGROL) utilisé pour la fermentation du sucre et sa conversion en éthanol moyennant des coûts de production réduits. De plus, ce micro-organisme s'est avéré capable, sur de longues périodes, de produire de l'éthanol en continu dans les cultures et ce sans perdre ses propriétés. Le traitement de la biomasse bon marché donne lieu à un matériau combustible solide, disposant d'excellentes propriétés de combustion et d'une faible teneur en cendres. Par conséquent, l'impact de ce solide sur les installations de type chaudière intégrées au système est réduit ce qui permet de l'utiliser en tant que charge d'alimentation pour produire de l'électricité. Des études économiques de faisabilité ont démontré que ce double processus de production d'énergie peut être facilement mis en oeuvre à une échelle industrielle. Il permettra d'utiliser de la paille et d'autres produits agricoles dérivés dans les centrales électriques hautement performantes déjà existantes tout en supprimant les teneurs en cendre indésirables dont la combustion augmentait auparavant les émissions de gaz à effet de serre. De plus, la productivité accrue dont fait preuve le micro-organisme réduira grandement les coûts de production et de transport de l'éthanol dont il sera possible de faire un usage illimité en tant que combustible renouvelable. En conséquence, il est à prévoir que cette nouvelle technologie aura un impact sur de nombreuses applications industrielles, du transport au chauffage.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application