Skip to main content

Security of Energy Considering its Uncertainty, Risk and Economic Implications

Article Category

Article available in the folowing languages:

La complexité de la sécurité énergétique

La demande européenne en énergie augmente tandis que l'offre intérieure est en baisse. Des scientifiques financés par l'UE sont parvenus à formuler des recommandations politiques importantes sur la base d'un cadre qu'ils ont mis au point pour évaluer l'insécurité énergétique.

Énergie

Garantir un approvisionnement fiable en énergie pour répondre à la demande croissante des économies européennes industrialisées devient une tâche ardue. Dans le même temps, la sécurité énergétique est devenue prioritaire dans l'élaboration des politiques. Des scientifiques financés par l'UE ont lancé le projet SECURE («Security of energy considering its uncertainty, risk and economic implications») pour élaborer un cadre permettant d'évaluer la sécurité énergétique de l'UE. Les partenaires du projet SECURE ont étendu de plusieurs façons importantes les recherches et les études sur les politiques, menées actuellement dans le domaine de la sécurité énergétique. Des estimations de la «disposition à payer» ont été utilisées pour déterminer dans quelle mesure les ménages et les industries sont prêts à investir pour réduire les incertitudes liées à l'offre. La modélisation des risques a permis de relier les modèles économiques à moyen terme à des indicateurs de la sécurité énergétique et de la protection sociale. Le projet SECURE a également conjugué les scénarios stratégiques à long terme avec des simulations sur la sécurité énergétique. Enfin, les chercheurs ont examiné des questions spécifiques au secteur pour toutes les principales technologies énergétiques (pétrole, gaz naturel, nucléaire, sources renouvelables et électricité) et ont intégré des scénarios d'accidents ou d'attentats terroristes. Les scientifiques ont étudié qualitativement et quantitativement les questions géopolitiques, la formation des prix et la conception des marchés de l'énergie au sein de l'UE et hors de ses frontières. Des outils d'évaluation intégrant des indicateurs énergétiques ont été utilisés pour étudier les coûts, les avantages et les risques relatifs aux différents choix politiques. Ainsi, ils sont parvenus à résumer les principales idées et à élaborer des recommandations éclairées. Globalement, des politiques énergétiques fortes doivent aborder la sécurité, la durabilité et la compétitivité dans le contexte de relations internationales stables. Les politiques liées au climat en faveur des énergies à faible émission de carbone nécessitent un soutien et des cadres réglementaires améliorés grâce à des mesure d'incitation et à l'intégration avec les réseaux électriques européens. Étant donné qu'une telle coordination ne peut avoir lieu uniquement que sur la base de l'offre et de la demande, les gouvernements peuvent être appelés à la rescousse. Le moyen le plus efficace pour l'UE de parvenir à une consommation d'énergie rentable et à faible émission de carbone consiste à mettre en place à l'échelle européenne une politique de quotas d'émissions ou une taxe carbone. Afin de favoriser la concurrence et le développement, les politiques réglementaires de l'UE doivent renforcer les interconnexions entre les infrastructures d'électricité et de gaz. Les membres du projet SECURE ont mis au point un cadre méthodologique complet intégrant des scénarios à long terme visant à évaluer la sécurité de l'approvisionnement. Les recommandations politiques importantes élaborées dans le cadre du projet SECURE devraient être très précieuses pour concevoir les stratégies de l'UE visant à renforcer la sécurité énergétique.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application