Skip to main content

Article Category

Article available in the folowing languages:

De nouveaux médicaments contre le VIH

La prévention et le traitement antirétroviral sont les seules options actuelles pour lutter contre l''expansion du VIH. La découverte de médicaments anti-VIH qui agissent pendant l''assemblage, le bourgeonnement et la libération des particules de VIH pourrait améliorer la thérapie traditionnelle existante contre les enzymes virales.

Santé

On estime que plus de 33 millions de personnes souffrent du VIH dans le monde. Bien que le développement d''un traitement antirétroviral hautement actif (TAHA) a transformé le cours de l''infection du VIH en une maladie chronique, il ne peut être utilisé comme remède au sida ni pour l''éradication du virus. Étant donné que la plus grande partie de la recherche anti-VIH se concentre sur les médicaments qui interfèrent avec la réplication virale, des composants innovants empêchant l''assemblage viral et le bourgeonnement de cellules infectées sont nécessaires. L''objectif du projet, financé par l''UE, HIV ACE («Targeting assembly of infectious HIV particles») était de développer des médicaments antiviraux et de cibler l''interaction des protéines virales avec les protéines hôtes. L''avantage de cette approche est qu''elle perturbe l''interaction plutôt que les enzymes virales en elles-mêmes, qui sont plus sujettes aux mutations. Parmi les objectifs de HIV ACE figurent l''identification d''inhibiteurs de l''assemblage de capside et l''incorporation de la protéine Env. Pour ce faire, un dépistage à haut débit a été réalisé pour distinguer les petites molécules qui interfèrent avec l''interaction des protéines capsidiques CA et Env avec des facteurs cellulaires. Bien que des tests précliniques sur des souris soient nécessaires pour déterminer ces composants, ces types de médicaments anti-VIH seraient de véritables innovations en termes de stratégies existantes de réplication virale ciblée. L''élucidation de structures en 3D des protéines ciblées ainsi que des complexes d''inhibiteurs protéiques visaient à améliorer la conception de futurs médicaments. Parmi les progrès de HIV ACE, la délimitation du mécanisme par lequel la protéine Vpu du VIH perturbe le facteur d''infection restrictive CD137/BST2 et facilite l''infection du virus. La découverte que la protéine Rab7a joue un rôle dans la formation de particules de virions infectieux, ainsi que la caractérisation détaillée du processus d''assemblage de virions au sein de cellules sont les quelques résultats innovants du projet. Le travail de HIV ACE a généré des connaissances sans précédent sur l''assemblage viral du VIH avec des protéines et des facteurs de restriction. Par le développement de médicaments pour inhiber ces processus, le projet a démontré la faisabilité du ciblage d''interactions entre protéines en tant que moyen de limiter l''expansion du VIH.

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application