Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Tendances scientifiques: Communiquer avec bébé peut accélérer le développement du langage

De nouveaux travaux de recherche suggèrent que le fait d'essayer vraiment de comprendre ce que les bébés tentent de dire peut contribuer à accélérer le processus d'apprentissage du langage.

Des chercheurs de l'université de l'Iowa (UI) et de l'université d'Indiana ont découvert que la façon dont les parents répondaient au babillage de leurs enfants pouvait avoir une réelle influence sur la façon de s'exprimer de ces derniers. Selon l'étude menée, quand les parents agissent comme s'ils comprenaient le bavardage enfantin, les enfants en bas âge montrent «des progrès plus rapides dans le passage d'un élément consonantique à une voyelle». Les chercheurs pensent que ces découvertes remettent en question la conviction que le langage est naturel et ne peut pas être influencé par la façon dont les parents répondent au bébé. Ils affirment qu'au contraire, des parents qui s'appliquent à répondre au babillage de l'enfant peuvent accélérer son apprentissage du langage et sa vocalisation. «Ce n'est pas que nous ayons trouvé des sujets de réceptivité», déclare Julie Gros-Louis, professeur de psychologie adjoint à l'UI et auteur de l'étude. «C'est la façon dont la mère répond qui importe». Les chercheurs ont observé les interactions entre 12 mères et leurs bébés de huit mois durant les activités d'éveil, à raison de deux fois par mois sur une période de six mois. Ils ont observé de quelle manière les mères répondaient aux vocalisations positives de leur enfant, comme le babillage et les gazouillis, en particulier lorsque celles-ci s'adressent directement à la mère. L'équipe a découvert qu'un enfant en bas âge montrait des progrès plus rapides dans le passage d'un élément consonantique à une voyelle quand la mère lui répondait en donnant l'impression qu'elle comprenait ce qu'il racontait. Par ailleurs, avec le temps le bébé commençait aussi à s'adresser plus directement à sa mère. Par contre, ils ont remarqué qu'un bébé dont la mère ne faisait pas trop d'effort pour comprendre son babillage et semblait parfois distraite par autre chose ne progressait pas au même rythme dans son éveil au langage et à la communication. Medical News Today (MNT) révèle que toutes les mères participantes ont répondu à un questionnaire un mois après la fin de l'étude, donnant des explications détaillées sur le développement du langage de leur enfant. Selon MNT, «Les enfants en bas âge dont les mères étaient attentives à leur babillage pendant la durée de l'étude ont été plus expressifs en paroles et en gestes à 15 mois que ceux dont les mères étaient moins attentives à leur babillage tout au long de l'étude». Le magazine Atlantic conclut, «Ce qui ressort de cette étude, c'est que la façon dont les parents parlent à leurs enfants en bas âge peut avoir autant d'importance que la fréquence à laquelle ils le font». Cela nous donne toute latitude, selon le magazine Atlantic, de poursuivre dans ce sens et de «parler simplement aux bébés comme s'ils étaient des adultes miniatures». L'étude est publiée dans le numéro de juillet/août de la revue Infancy. Pour plus d'informations, veuillez consulter: http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/infa.12054/abstract

Pays

États-Unis