Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

La commissaire Kroes: «Le numérique est partout, on le retrouve en tout et il est à la portée de tous»

Au cours des cinq dernières années en tant que commissaire en charge de la stratégie numérique, Neelie Kroes, a supervisé de nombreux développements dans le domaine du numérique. Lors de la journée d'action numérique (Digital Action Day) organisée à Bruxelles, la commissaire s'est penchée sur les progrès et les obstacles rencontrés pendant son mandat et a considéré les défis auxquels sera confrontée la nouvelle Commission.

Après cinq ans à la tête de la stratégie numérique de l'Europe, Neelie Kroes arrivera à la fin de son mandat en tant que commissaire. Elle a été saluée pour avoir été la première à porter le numérique à l'attention des décideurs politiques et peut se vanter que 98 % de ses objectifs ont été atteints ou sont sur le point de l'être. «Dans le domaine de la politique, cinq ans, c'est long. Et c'est encore plus long dans le domaine de la technologie», annonçait la commissaire Kroes devant un auditoire comble dans son discours d'ouverture de la journée d'action numérique (Digital Action Day). En effet, le monde depuis 2009, époque où la commissaire avait été nommée à ce poste, a énormément changé. À l'époque, le passage d'une frontière à l'autre pour un Européen était synonyme d'une lourde facture de roaming. De nombreux phénomènes de technologie omniprésents, comme le monde des applications, n'existaient pas encore. Et les entrepreneurs web ne jouissaient pas du statut qu'ils connaissent aujourd'hui; c'est vrai que le mot n'existait même pas dans le vocabulaire de l'époque. «À cette époque», commente la commissaire, «les [entrepreneurs web] étaient présents, mais le public général et les décideurs politiques ignoraient leur existence. Mais aujourd'hui, nombre d'entre eux sont présents en Europe et méritent d'être reconnus et récompensés». Après cinq ans et avec l'avènement de dizaines de millions d'Européens en ligne, chaque ménage est couvert par une connexion à large bande basique. La commissaire Kroes peut se vanter que 81 % de ses objectifs sont pratiquement atteints, et 98 % sont réalisés ou sont sur le point de l'être. Néanmoins, comme le reconnaît la commissaire, elle laisse à son successeur d'importantes tâches à achever; «Nous devons établir un marché numérique unique qui implique la réformation des lois relatives aux droits de reproduction». La commissaire a rappelé les trois leçons apprises au cours de son parcours. «Ne jamais sous-estimer le pouvoir des réseaux... Si j'ai réussi à accomplir autant, je le dois aux personnes qui m'ont conseillée, à savoir les activistes, les commentateurs de réseaux sociaux, etc. Ne jamais sous-estimer les opportunités offertes; le numérique est partout, on le retrouve en tout et il est à portée de tous... Et enfin, ne jamais sous-estimer le pouvoir de l'inertie. Par exemple, les compagnies de télécommunications détiennent un énorme potentiel mais dans certains cas, elles préféraient s'appuyer sur les frais supplémentaires de roaming au lieu d'innover. Beaucoup trop d'entre elles préfèrent être cantonnées, se battre contre le changement et rester dans une ère de l'analogique». Orientations pour l'avenir Le nouveau président élu de la Commission, Jean-Claude Juncker, s'est engagé à être le président du numérique, et la commissaire Kroes a exprimé ses souhaits pour son mandat. «Le numérique est partout. Chaque secteur est numérique, chaque portefeuille est numérique. Avec un peu de chance, [la totalité des portefeuilles] seront en communication complète sous la direction du président. M. Juncker procède à la création d'une présidence numérique; nous suivrons l'exemple [de la nouvelle Commission] et formulerons nos remarques en cas de besoin.» Pour les cinq prochaines années, la commissaire Kroes est particulièrement prête à voir l'émergence d'un marché numérique unique, notamment: «Il serait ridicule d'avoir ce secteur séparé du marché unique. Nous devons voir des avancements; sécuriser les réseaux et les systèmes, progresser dans le domaine du roaming, renverser plus d'obstacles à l'innovation. Nous devons prendre en charge différentes actions numériques à l'heure actuelle, alors faisons-le!» Pour plus d'informations, veuillez consulter: http://ec.europa.eu/digital-agenda/en/dad14eu

Pays

Belgique