Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Des chercheurs européens décidés à exploiter l'énergie houlomotrice

Dans le cadre du projet CEFOW, les chercheurs financés par l'UE sont sur le point de mettre à l'essai une technologie de pointe utilisée pour l'énergie houlomotrice dans des conditions d'océan réelles.

Les océans (qui couvrent au total 71 % de la surface terrestre) représentent une source d'énergie renouvelable et propre encore inexploitée. Plusieurs démonstrations antérieures ont déjà montré que l'énergie des vagues peut être capturée à l'aide de convertisseurs d'énergie flottants. Désormais, les chercheurs souhaitent tester cette technologie à plus grande échelle, pour déterminer la durabilité du concept et la durée du cycle de vie de l'équipement dans des conditions de mer agitée sur une période de plusieurs années. Tels sont les objectifs clés du projet européen CEFOW (Clean Energy from Ocean Waves) dont le lancement est prévu pour juin 2015 pour une période de cinq ans. Avec un budget total de 24,7 millions d'euros (la contribution de l'UE est de pratiquement 17 millions d'euros), CEFOW espère démontrer à terme que l'énergie des vagues (ou houlomotrice) peut être un complément rentable et efficace au bouquet énergétique de l'Europe. Mais le projet ne démarre pas à zéro. En effet, les membres de l'équipe auront accès à un site de démonstration de l'énergie houlomotrice situé au large de la côte nord des Cornouailles au Royaume-Uni appelé Wave Hub, où se trouve l'infrastructure nécessaire. Par ailleurs, la technologie de conversion de l'énergie houlomotrice qui sera déployée dans le cadre du projet a déjà été mise à l'essai et a fait ses preuves dans des conditions réelles en Écosse. Cette technologie inclut un nouveau type de convertisseur, baptisé the Penguin, qui se base sur des composants industriels classique et comprend un générateur généralement utilisé dans les moteurs éoliens. L'idée est que ce convertisseur permette une fabrication échelonnable à l'aide de processus existants. Par conséquent, le projet CEFOW cherche à exploiter les progrès effectués jusqu'à présent, et à stimuler le développement et le déploiement de l'énergie houlomotrice. En testant la technologie dans des conditions océaniques réelles, l'équipe espère modifier et améliorer l'équipement à mesure de l'avancement du projet. L'amélioration de la performance des convertisseurs d'énergie houlomotrice de 50 % et le développement de nouveaux types d'ancrage dynamique sont les objectifs principaux fixés par le consortium. Par ailleurs, ce dernier envisage de rassembler les différents aspects de la chaîne d'approvisionnement d'énergie houlomotrice afin de commencer à mettre en place un réseau de soutien nécessaire pour les projets plus importants portant sur l'énergie houlomotrice à l'avenir. Le projet étudiera également la faisabilité de solutions de stockage d'énergie sur place, et conduira des études de sécurité, de santé et environnementales précises pluriannuelles. Au cours du projet, les chercheurs collaboreront également avec des pêcheurs afin d'évaluer l'interaction des dispositifs avec l'écosystème marin. En évaluant chaque aspect possible de la production houlomotrice, CEFOW espère à terme aider l'UE à atteindre ses objectifs ambitieux en termes d'énergie renouvelable pour 2020. Ces objectifs, qui s'inscrivent dans la stratégie «20-20-20» visent à réaliser d'ici 2020 une réduction de 20 % des émissions de gaz à effet de serre par rapport aux taux de 1990; l'augmentation à 20 % de la part des énergies renouvelables dans l'UE; et une amélioration de 20 % dans l'efficacité énergétique de l'UE. Le développement d'une technologie d'énergie houlomotrice rentable pourrait s'avérer cruciale en aidant l'Europe pour lutter contre le changement climatique, accroître la sécurité énergétique et renforcer sa compétitivité.

Pays

Finlande

Articles connexes