Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

NEXT AIR BIOTREAT développe des solutions de technologies propres pour éliminer les émissions de COV

Les solutions VOCUS® et BONCUS®, développées par le projet NEXT AIR BIOTREAT, permettront à l'UE de relever le défi des émissions de composants organiques volatils (COV).

Les émissions de COV dans l'environnement affectent notre atmosphère, notre sol et notre eau, entraînant ainsi des risques potentiels pour la santé humaine dont des maladies respiratoires. Certains COV sont même mutagènes ou toxiques pour la reproduction et nuisent aux fœtus. C'est pourquoi faire face au problème des COV, qui résultent des émissions de véhicules, de la combustion de carburant et de l'usage des solvants industriels et domestiques entre autres, représente un défi significatif pour l'UE et les sociétés européennes. L'équipe du projet NEXT AIR BIOTREAT travaille depuis presque quatre ans en vue de relever ce défi et a réussi à développer des solutions qui utilisent des processus propres et naturels pour éliminer les émissions de COV de l'atmosphère. Développer et élargir la portée de la technologie VOCUS® Un des principaux exploits de l'équipe du projet a été l'optimisation de la technologie VOCUS® – un filtre biopercolateur (biotrickling) pour éliminer les solvants dans le secteur flexographique. Cette innovation signifie que VOCUS® (qui est déjà disponible sur le marché) jouira désormais d'une adoption encore plus vaste. Carmen Gabaldón de l'université de Valencia et coordinatrice du projet fait remarquer, «De nombreuses entreprises spécialisées dans l'impression flexographique dans l'UE (aux Pays-Bas, en Belgique, en Allemagne et au Portugal) ont choisi d'éliminer les COV à l'aide de cette solution intelligente et écologique afin de répondre à la directive de l'UE sur l'émission des solvants. Ces sociétés bénéficient d'une réduction des coûts opérationnels pour le contrôle de la pollution atmosphérique par rapport à celles qui fonctionnent encore avec des oxydants régénératifs thermiques pour détruire les COV. Et, en même temps, elles réduisent leur impact environnemental.» La technologie VOCUS® a connu un tel succès que les chercheurs de NEXT AIR BIOTREAT ont également décidé d'examiner si elle peut non seulement éliminer les solvants mais également les émissions comprenant du styrène. Les résultats ont été prometteurs et désormais l'équipe prépare l'application du processus d'ingénierie pour une solution à échelle réelle. «Si les résultats sont satisfaisants, il s'agira de la première application industrielle en UE pour l'élimination d'émissions de styrène par biofiltration, et une opportunité pour continuer l'expansion de ce filtre biopercolateur dans le secteur chimique», ajoute le professeur Gabaldón. Désormais l'équipe se consacre totalement à l'application d'ingénierie et à la mise en œuvre de VOCUS® pour éliminer les émissions de styrène. Ces travaux ont lieu dans les locaux du partenaire du projet Exel Composites en Belgique. La technologie BONCUS®: changer les paradigmes dans le contrôle de la pollution atmosphérique Une autre «première» impressionnante pour l'équipe du projet a été le développement d'une biotechnologie pour l'élimination de solvants dans le secteur de l'impression flexographique pour les sociétés qui consomment plus de 100 tonnes de solvants par an. La preuve de concept pour cette technologie innovante, appelée BONCUS® (brevet en attente), a été confirmée et l'équipe du projet affirme que les résultats sont «très intéressants». D'après le professeur Gabaldón, BONCUS® changera les paradigmes dans le contrôle de la pollution atmosphérique: «Pour la première fois, l'industrie pourra nettoyer les gaz résiduaires en les recyclant en bioénergie. La conversion de ce processus en MTD (meilleure technologie disponible) pourrait résoudre les problèmes d'émissions atmosphériques du secteur de l'impression flexographique.» Les partenaires du projet impliqués dans la recherche sur BONCUS® (PAS Solutions aux Pays-Bas et l'université de Valencia en Espagne) concentrent désormais leurs efforts sur l'industrialisation et le lancement de la technologie et la diffusent activement auprès des utilisateurs finaux potentiels dans tout le secteur flexographique de l'UE. Les prochaines étapes Afin de garantir la continuité des travaux de BONCUS® après la clôture du projet NEXT AIR BIOTREAT en septembre, le projet TRAINONSEC, également financé par le programme du 7e PC, a été développé. Le projet forme quatre chercheurs en début de carrière pour relever les défis restants de BONCUS®; autrement dit, réduire les coûts d'investissement et rendre le projet plus attrayant aux entreprises émettant de fortes concentrations de COV afin d'accélérer la pénétration sur le marché. Pour plus d'informations, veuillez consulter: NEXT AIR BIOTREAT http://www.nextairbiotreat.eu/

Pays

Espagne