Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

CORDIS Express: La valeur de la nature

Cette édition de CORDIS Express se penche sur les projets de recherche financés par l'UE explorant la valeur des écosystèmes et des politiques et initiatives nécessaires pour les protéger.

Nous dépendons de la nature de diverses façons qui ne sont pas toujours apparentes ou appréciées. Bien que nous soyons conscients de l'importance des bénéfices directs comme l'eau courante, les aliments et les combustibles, les autres services vitaux comme la gestion des déchets et le contrôle des organismes nuisibles peuvent passer inaperçus. Et cela, jusqu'à ce qu'ils soient perturbés d'une manière ou d'une autre. La perte de biodiversité peut avoir des impacts significatifs directs sur la santé humaine et sociale, en affectant même les moyens d'existence et la migration. Les indicateurs de l'évaluation de l'Agence européenne pour l'environnement sur l'environnement européen de cette année en termes de biodiversité sont inquiétants: 60 % des évaluations des espèces protégées et 77 % des évaluations des habitats ont enregistré un statut de conservation défavorable. L'Europe est loin de satisfaire son objectif visant à freiner la perte de la biodiversité d'ici 2020, et le changement climatique devrait intensifier les pressions et les impacts. Afin de protéger les écosystèmes, nous devrions accorder une valeur formelle aux services qu'ils offrent. La valeur de la biodiversité – TEEB, une initiative mondiale se concentrant sur «rendre visibles les valeurs de la nature», est la force motrice de cette approche. Son objectif principal est que les valeurs de la biodiversité et des services écosystémiques fassent partie de la prise de décision à tous les niveaux. D'autres, en revanche, considèrent que la valeur intrinsèque de la nature devrait être respectée et que les efforts pour réduire ses services aux chiffres ne sont pas sages. Une gamme de projets financés par l'UE sont engagés dans ce débat. Ils explorent les nombreux bénéfices de santé et de bien-être que fournit l'écosystème, évaluant les différentes façons de valoriser les services de l'écosystème et les initiatives et politiques nécessaires, dans tous les domaines, afin de garantir que les écosystèmes soient protégés et la perte de biodiversité freinée. Cette édition de CORDIS Express se penche sur certains de ces projets et sur les actualités connexes. - Positive health effects of the natural outdoor environment in typical populations in different regions in Europe (uniquement en anglais) - BIOMOT explore ce qui motive les actions en faveur de la nature - BESAFE explore l'efficacité des arguments sur la biodiversité afin d'améliorer la prise de décisions - Mettre en pratique les concepts de services écosystémiques et de capital naturel - La valeur réelle des écosystèmes - Tendances scientifiques: les rues bordées d'arbres sont bonnes pour la santé

Pays

Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Tchéquie, Allemagne, Danemark, Estonie, Grèce, Espagne, Finlande, France, Croatie, Hongrie, Irlande, Italie, Lituanie, Luxembourg, Lettonie, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie, Suède, Slovénie, Slovaquie, Royaume-Uni

Articles connexes