Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Comment deux lauréats du Prix Radar de l’innovation sortent-ils du laboratoire et se lancent-ils sur le marché

Le dénominateur commun des participants au Prix Radar de l’innovation 2018 était la technologie intelligente. Mais les lauréats, récompensés lors de l’ICT 2018 le 6 décembre (avec CORDIS dans l’assistance), avaient quelque chose de plus. Alors, quel était leur ingrédient magique?

Économie numérique

Pour en savoir plus sur l’ensemble des soumissions et sur les gagnants, vous pouvez cliquer ici, mais pour vous donner un avant-goût de ce qu’il faut pour impressionner les investisseurs, CORDIS met en lumière deux voyages inspirants vers le marché, présentés lors de l’événement à un jury d’experts. L’Université d’Islande, lauréate de la catégorie Tech for Society L’Université d’Islande est l’institution coordinatrice du projet Sound of Vision, du programme Horizon 2020, qui a mis au point un système de navigation assistée pour les malvoyants comprenant des casques de caméra 3D qui balaient l’environnement, traitent les données et fournissent ensuite des informations aux utilisateurs via des flux audio. Il intègre également une ceinture avec 60 moteurs pour générer des vibrations sur le torse. Comme l’a souligné le coordinateur officiel du projet, le professeur Runar Unnthorsson, ce qui rend l’ensemble unique c’est la combinaison de plusieurs caractéristiques. D’autant plus que l’aide à la mobilité principale pour les malvoyants reste la canne blanche, avec une détection d’objet limitée à un mètre devant l’utilisateur et aucune à hauteur de tête. L’encodage est personnalisable, de sorte que l’utilisateur peut choisir la manière dont il reçoit les alertes concernant des objets tels que des escaliers (par exemple, par le biais de motifs sonores spécifiques). L’équipe a organisé plus de 1000 heures de formation avec des utilisateurs, dont 45 malvoyants, ainsi que des voyants dont les yeux avaient été bandés. Il existe actuellement un prototype pleinement opérationnel, mais l’équipe cherche d’autres investissements pour le rendre plus facile à porter et à la mode, afin d’obtenir le premier produit viable d’ici un an. Avec un marché européen potentiel de 30 millions de personnes et une stratégie commerciale conforme aux contrats de santé et d’assurance, les revenus prévisionnels pour la deuxième année du chiffre d’affaires sont d’environ 1,3 million d’euros. CORDIS a été frappé par l’importance accordée au développement de relations solides avec les utilisateurs finals. Simona Caraiman, membre de l’équipe, a expliqué à CORDIS: «Nous avons travaillé avec de nombreux spécialistes, en neurosciences et en sciences du comportement par exemple, mais nous avons également impliqué la communauté aveugle pour tester et évaluer le système, nous avons fait un très bon usage de leurs réactions.» En effet, l’équipe dispose d’un vaste programme de formation en RV et prévoit de déployer la technologie avec le soutien d’instituts nationaux pour les aveugles, ainsi que d’agences de santé. Elle envisage même des retombées possibles pour ses environnements de navigation, comme le marché du jeu. New Infrared Technologies (NIT), lauréat de la catégorie Industrial & Enabling Tech Comme l’a expliqué dans son discours Arturo Baldasano, PDG de NIT, l’innovation NIT améliore l’assurance qualité des procédés de fabrication d’additifs (AM) pour le dépôt et le revêtement métallique par laser. L’AM est la technologie laser qui construit des objets 3D, en ajoutant des matériaux couche par couche. L’innovation de NIT a été développée dans le cadre du projet MAShES du programme Horizon 2020, qui a officiellement pris fin en décembre 2017. Le détecteur à tête laser breveté de NIT contrôle et surveille les processus pour éviter les problèmes. Pour ce faire, il utilise des caméras infrarouges à haute vitesse (fonctionnant à 1000 images par seconde) ainsi qu’un algorithme intégré en temps réel, pour ajuster la puissance du laser. Cela signifie que les fabricants peuvent réagir immédiatement aux problèmes en modifiant les paramètres ou en arrêtant le processus, ce qui permet de gagner du temps et de l’argent. Comme Baldasano l’a expliqué au jury, il n’existe actuellement aucun marché, car les systèmes alternatifs reposent principalement sur des solutions visuelles. De plus, la technologie est compatible avec presque toutes les têtes laser. Après des milliers d’essais, NIT a lancé son produit en juillet 2018 et a déjà vendu les premières unités en Allemagne, au Japon et en Corée du Sud à des fabricants de machines, qui ont commencé à utiliser le produit. Baldasano a déclaré à CORDIS: «Le moyen d’améliorer cette technologie en pleine croissance est de surveiller et de contrôler les processus. Dans ce cas, nous ne faisons que contrôler la puissance du laser, mais il y a d’autres choses qui peuvent aussi être contrôlées.» NIT dispose actuellement d’un système de contrôle des procédés de soudage au laser. Comme dans le cas de Sound of Vision, c’est cette prise de conscience des possibilités élargies découlant d’une technologie de base, axée sur l’utilisateur final, qui s’est révélée être la marque du succès dans la mise sur le marché de la technologie à partir du laboratoire. Comme l’a résumé le professeur Unnthorsson, «résoudre d’abord le problème pour aider les gens, et ensuite la technologie se mettra en place, devenant plus petite et plus intelligente.».

Pays

Islande

Articles connexes