CORDIS
Résultats de la recherche de l’UE

CORDIS

Français FR

Actualités

Français FR

Le pouvoir de la formation et de la ludification: Comment influencer les comportements de consommation énergétique

Une initiative de l’UE utilise la ludification et d’autres stratégies afin de modifier les habitudes de consommation énergétique dans les bâtiments.

ÉNERGIE

Progrès scientifiques

© Birgit Reitz-Hofmann, Shutterstock

Les bâtiments sont responsables d’environ 40 % de la consommation énergétique et 36 % des émissions de CO2 dans l’UE selon la Commission européenne. Il est également largement admis que les consommateurs doivent modifier leur comportement afin de réduire la quantité d’énergie utilisée. Mais les vieilles habitudes ont la vie dure, surtout lorsqu’il s’agit de faire des sacrifices pour l’environnement. Le projet eTEACHER, financé par l’UE, répond à ce défi en élaborant un outil TIC destiné à motiver les utilisateurs finaux dans les bâtiments à modifier leur comportement de consommation énergétique. eTEACHER organise des activités de formation et de sensibilisation, et prévoit des mesures permettant de recueillir des commentaires ainsi que des incitatifs afin d’entrainer des modifications constantes dans les habitudes de consommation énergétique des utilisateurs. Grâce à la méthodologie adaptée du projet, basée sur des mesures de conservation énergétique, les utilisateurs seront capables de prendre des décisions plus pertinentes, tout en réalisant également des économies sur leurs factures d’énergie. Le site web du projet précise également que: «Les méthodes adaptées de conseils et de modification du comportement d’eTEACHER déployées au travers des solutions TIC réduiront les émissions de CO2 et permettront d’économiser jusqu’à 10 % de la consommation énergétique.» Le projet utilisera également la ludification pour impliquer les personnes par le biais de méthodes telles que des notifications, un système de bonus, des connaissances concernant l’énergie et la visibilité afin qu’elles puissent s’engager à réaliser des économies. Avec le développement des réseaux sociaux, des smartphones, des technologies web interactives et de l’Internet des objets, les entreprises de services publics et les développeurs d’applications mobiles exploitent déjà le pouvoir de la ludification. Ils pensent que l’approche de la ludification aide les consommateurs à comprendre les implications environnementales de leurs actions et à adopter un comportement plus actif et plus responsable. Études pilotes Désormais dans sa deuxième année, le projet eTEACHER (end-users Tools to Empower and raise Awareness of Behavioural CHange towards EneRgy efficiency) concentre ses travaux sur des bâtiments pilotes en Espagne, en Roumanie et au Royaume-Uni. Ces derniers comprennent des écoles, des centres de soins de santé, des bâtiments résidentiels et des bureaux. Les partenaires du projet ont effectué des études sociales afin de comprendre les comportements de consommation énergétique des différents types d’utilisateurs dans ces localisations. Ils ont également organisé de nombreuses visites de sites de démonstration, des enquêtes et des ateliers afin d’identifier les aspects clés du changement comportemental. Cela a mené à l’élaboration d’outils d’autonomisation. L’un de ces outils, baptisé What‑if Analysis, identifie des mesures de conservation énergétique basées sur le changement comportemental et le traitement des données afin d’analyser le rendement du système énergétique et l’évaluation de la qualité de l’environnement intérieur. Les solutions comprennent l’efficacité énergétique et des applications de conseils en matière de confort pour les dispositifs des utilisateurs finaux tels que les téléphones portables, les télévisions intelligentes, les montres intelligentes et les tableaux de bord. Les problèmes principaux couverts par ce projet sont axés sur l’utilisation de l’éclairage et de l’électroménager, le confort thermique et l’interaction avec les outils TIC. Les partenaires estiment que la participation de l’utilisateur est indispensable au succès de la solution finale TIC. eTEACHER encouragera ainsi les utilisateurs finaux à laisser leurs commentaires par le biais du développement de l’application. Cité dans un article sur le site web du projet, Sam Preston, du Conseil de la ville de Nottingham, indique: «Ces citoyens feront continuellement partie du processus et nous continuerons d’améliorer le produit afin qu’il soit adapté à leurs besoins et qu’il satisfasse leurs souhaits et leurs attentes.» La mairie de Nottingham fait partie des bâtiments de bureaux participant au projet. Pour plus d’informations, veuillez consulter: site web du projet eTEACHER

Pays

Espagne