Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Des nouvelles du projet FUSION: Si «l’argent est la racine de tous les maux», en quoi consiste l’alternative?

La croissance économique est de plus en plus tirée par les marchés financiers à mesure que nous nous éloignons d’un modèle de capitalisme basé sur la productivité.

Société

Là où jadis la finance était un outil utilisé pour fournir des capitaux aux producteurs, elle est devenue une fin en soi pour les spéculateurs qui s’enrichissent sur les dettes privées et publiques en même temps que sur les fluctuations de la valorisation des devises. Il s’agit d’une base instable pour une croissance économique nationale et les bénéfices qui en résultent ne sont pas équitables. Un an après la parution de REU75, nous reprenons contact avec Matilde Massó, professeure agrégée à l’Université de La Corogne (Espagne), pour voir comment évoluent ses recherches dans le cadre de FUSION (The effects of financial capital accumulation on employment and wealth distribution), avec le soutien du programme Marie Skłodowska-Curie, et quelles nouvelles idées lui sont venues depuis notre dernière rencontre. Selon la Dre Massó, l’instabilité économique est une caractéristique inhérente au capitalisme qui conduit à des fluctuations notables des résultats économiques. «Les niveaux élevés d’endettement public en Europe et la crise commerciale que traversent les États-Unis avec la Chine et le Mexique sont des facteurs importants qui affecteront la croissance de l’économie mondiale. Il faut rappeler que la plupart des crises financières suivent des mécanismes auto-réalisateurs. La peur de la prochaine crise, conjuguée à une situation insoutenable, suffit à provoquer un ralentissement économique.» L’idée que le modèle actuel constitue la seule façon de procéder est l’une de celles que sa recherche remet en question et c’est de cette prise de conscience des alternatives que le projet se nourrit. «Je travaille dur pour diffuser les principaux résultats du projet à travers des articles de revues et un livre dont la publication a été approuvée par Routledge pour 2020-2021. De plus, je suis la rédactrice en chef invitée d’une édition spéciale consacrée aux conséquences sociales de la financiarisation qui paraîtra en 2020.» FUSION a exploré de nouvelles formes monétaires pour surmonter les défis associés aux conséquences sociales du sous-emploi. Le projet a envisagé un système de valorisation basé sur une unité de compte novatrice permettant une relation plus équilibrée entre les préférences individuelles, l’intérêt général et le bien commun. «Pour le moment, je travaille sur les idées initiales pour un prototype théorique d’un nouveau concept monétaire qui sera rassemblé dans un livre et un article de revue en cours de publication», explique la Dre Massó. Bien que le projet soit terminé, la Dre Massó est sur le point de contester la perspective actuelle selon laquelle il n’existe pas d’autre moyen de mesurer la valeur.

Pays

Royaume-Uni