Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

La réussite des essais sur les cellules souches pourrait conduire à de nouvelles thérapies des maladies cardiaques

Des chercheurs de l'UE ont progressé dans le développement et la commercialisation de nouvelles thérapies à base de cellules souches pour traiter des patients victimes de crises cardiaques.

L'objectif clé du projet CARE-MI à financement européen, qui s'est achevé en septembre 2015, consistait à évaluer l'innocuité et l'efficacité d'AlloCSC-01, une suspension des cellules souches cardiaques (CSC) allogéniques humaines chez les patients victimes d'infarctus. Cette pathologie grave se déclare lorsque l'approvisionnement en sang est entravé dans une partie du cœur, entraînant des dégâts dans le muscle cardiaque. Ainsi, le projet CARE-MI a mis au point une nouvelle approche pour limiter les dégâts tissulaires grâce à l'activation des mécanismes de réparation naturels cardiaques pour répondre au problème. Le succès des essais réalisés par le projet permettront aux chercheurs d'effectuer davantage d'analyses sur les traitements par cellules souches, dont les résultats finaux sont prévus pour le premier semestre de 2017. Il est à espérer qu'AlloCSC-01 devienne une nouvelle approche révolutionnaire pour éviter les cardiopathies et le déclenchement d'une insuffisance cardiaque chronique (ICC) après une crise cardiaque, afin d'améliorer les soins aux patients et conduire à un nouveau marché sur les thérapies par cellules souches. Rien qu'aux États-Unis et en Europe, environ 1,5 million d'attaques cardiaques sont traitées chaque année. Le rétablissement initial après une crise cardiaque est souvent suivi d'une insuffisance cardiaque chronique. Cela est partiellement dû aux thérapies actuelles qui, bien que prometteuses au départ, sont incapables de régénérer le tissu endommagé. Au vu d'un taux de mortalité annuel de 18 % imputé à l'insuffisance cardiaque chronique, l'équipe du projet a jugé nécessaire de trouver des traitements pouvant régénérer les tissus affectés. Diverses thérapies cellulaires ont déjà été proposées et mis à l'essai mais elles se sont avérées peu efficaces. Par ailleurs, le coût et la complexité de ces procédures cliniques rendent ces thérapies inappropriées au traitement de nombreux patients qui ont besoin de produits abordables et aisément accessibles. L'équipe de CARE-MI a donc voulu améliorer considérablement ces traitements actuels pour les maladies cardiovasculaires. Au total, huit centres cliniques de référence dans le domaine de la cardiologie ont participé aux essais du projet, menés par le professeur Fernández-Avilés de l'hôpital Gregorio Marañón à Madrid, en Espagne, et le professeur Stefan Janssens de la KU de Louvain, en Belgique. L'équipe du projet s'est servie des récentes recherches selon lesquelles les muscles cardiaques contiennent des cellules pluripotentes. Ces cellules agissent comme des cellules souches cardiaques (CSC) endogènes, qui sont capables de régénération anatomique et fonctionnelle. Le projet s'est ensuite concentré sur le développement clinique et la mise à l'essai de thérapies pour activer les CSC. L'objectif ultime était de rendre ces produits biocompatibles, abordables, facilement accessibles et conformes aux normes réglementaires. Le consortium CARE-MI a effectué de réels progrès en matière de bonnes pratiques de fabrication, de développement de produits homologués et d'expérimentation. Des lots de cellules allogéniques (obtenues à partir de plusieurs donneurs) ont été utilisés pour les essais précliniques et les essais de stabilité et les résultats ont confirmé leur solidité et leur bioéquivalence. Par ailleurs, des tests complets ont également confirmé leurs propriétés anti-inflammatoires et hypo-immunogéniques ainsi que leur capacité à promouvoir la guérison. Des tests d'innocuité et de bio-distribution étaient également très prometteurs et n'ont démontré aucun effet adverse majeur. L'équipe est également parvenue à optimiser le dosage, la synchronisation et les méthodes d'administration. Une nouvelle plateforme de production est actuellement en cours de développement, qui permettra aux chercheurs de progresser à une étape clinique avancée et, à terme, amener ces thérapies sur le marché. Pour plus d'informations, veuillez consulter: site web du projet CARE-MI

Pays

Espagne

Articles connexes