Skip to main content

Re-integration of a skilled researcher through an intra-European collaboration on pathology-specific bone cements

Article Category

Article available in the folowing languages:

Une meilleure vertébroplastie

Les fractures en compression des vertèbres de la moelle épinière qui sont souvent très douloureuses sont généralement traitées par vertébroplastie lorsque les autres traitements s'avèrent inefficaces. Malheureusement, de nouvelles recherches ont montré que l'apparition de nouvelles fractures post-opératoires était associée au ciment osseux utilisé sur le site de fracture original.

Santé

La vertébroplastie est une procédure peu invasive. Le poly-méthacrylate de méthyle (PMMA) est un matériau possédant une grande rigidité et une bonne biocompatibilité. Il représente par conséquent le matériau de choix pour les ciments osseux utilisés dans les procédures de vertébroplastie destinées à stabiliser le site de fracture.L'ostéoporose est une maladie des os caractérisée par une diminution de la densité et de la masse osseuse. Malheureusement, la grande rigidité du poly-méthacrylate de méthyle accroit la rigidité globale des vertèbres lorsqu'il est utilisé sur des patients ostéoporotiques pendant la procédure de vertébroplastie. Cette rigidité excessive entraîne chez ces patients, l'apparition de fractures adjacentes lorsque la rigidité des os est plus faible que celle du matériau utilisé.Le projet SPINEGO, financé par l'UE, a donc étudié la biomécanique impliquée dans le phénomène et développé de nouveaux ciments osseux ayant une rigidité inférieure au PMMA afin de réduire ce risque. Ces ciments osseux devront également présenter des propriétés de biocompatibilité et de biostabilité comparables à celles du PMMA afin d'accélérer leur acceptation clinique et leur approbation réglementaire.Les chercheurs du projet ont réussi à développer un ciment osseux à base de poly-méthacrylate de méthyle présentant une rigidité inférieure plus proche de celle de l'os ostéoporotique avec une bonne biocompatibilité in vitro et d'excellentes caractéristiques de manutention. Des tests ex vivo sur l'os humain ont montré une meilleure stabilité sur le site de fracture sans augmentation concomitante de la rigidité vertébrale dans son ensemble.Une coopération de long terme entre plusieurs instituts de recherche européens a été grandement facilitée par cette bourse de réintégration Marie-Curie. Pour les cinq prochaines années, les instituts partenaires de ce projet disposeront des fonds européens pour leurs recherches en biomécanique et leurs travaux sur ces nouveaux biomatériaux.La commercialisation de ce nouveau ciment osseux devrait améliorer le résultat des vertébroplasties des patients ostéoporotiques avec un impact positif sur leur qualité de vie.

Mots‑clés

Ciment osseux, vertébroplastie, ostéoporose, fracture, poly-méthacrylate de méthyle, biocompatible, rigidité, biostable

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application