Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Soutenir l'industrie européenne de l'audiovisuel

Le Conseil européen envisage l'adoption d'un programme proposé par la Commission européenne et destiné à promouvoir et soutenir l'industrie européenne de l'audiovisuel. Ce programme, intitulé MEDIA Plus, aura pour but d'encourager le développement, la diffusion et la promotion...

Le Conseil européen envisage l'adoption d'un programme proposé par la Commission européenne et destiné à promouvoir et soutenir l'industrie européenne de l'audiovisuel. Ce programme, intitulé MEDIA Plus, aura pour but d'encourager le développement, la diffusion et la promotion des oeuvres audiovisuelles européennes au sein et à l'extérieur de la Communauté européenne. MEDIA Plus prendra la relève de l'actuel programme MEDIA II, et durera du 1er janvier 2001 au 31 décembre 2005. Les principaux objectifs du nouveau programme seront les suivants: - améliorer la compétitivité de l'industrie européenne de l'audiovisuel en soutenant le développement, la diffusion et la promotion des oeuvres audiovisuelles, afin de prendre en compte le développement des nouvelles technologies; - respecter la diversité culturelle et linguistique européenne; - exploiter le patrimoine audiovisuel européen, notamment par la numérisation et la mise en réseau; - développer le secteur de l'audiovisuel dans les pays ou les régions ayant une faible capacité de production audiovisuelle et/ou une importance géographique et linguistique limitée; - développer un secteur de production et de distribution, comprenant notamment les PME. Le budget proposé par la Commission pour la mise en oeuvre de ce programme est de 350 millions d'euros. Cette aide financière communautaire couvrira au maximum 50 pour cent des frais supportés par les bénéficiaires pour l'exécution du programme. Le programme sera ouvert aux pays associés d'Europe centrale et orientale et à Chypre, Malte, à la Turquie et aux pays de l'AELE signataires de l'Accord EEE. Le Parlement européen et le Comité économique et social doivent donner leur avis avant la prise de décision du Conseil.