Skip to main content

Identification, homing and monitoring of therapeutic cells for regenerative medicine – Identify, Enrich, Accelerate

Article Category

Article available in the folowing languages:

Des progrès dans la médecine régénératrice

La médecine régénératrice consiste à utiliser des cellules souches ou progénitrices pour réparer ou remplacer des tissus ou une fonction endommagés. Pour élargir l'application clinique de ce concept, il faut encore réaliser des progrès majeurs dans le contrôle des cellules souches.

Changement climatique et Environnement

Le projet IDEA , financé par l'UE, a été lancé par un consortium pluridisciplinaire de 11 partenaires. Son but est de créer et d'améliorer des outils pour identifier les cellules souches, les cibler et les surveiller. Les chercheurs ont conçu des techniques pour isoler, développer et caractériser des cellules souches ou progénitrices à partir de diverses sources. Ils ont appliqué des méthodes photoniques pour identifier et sélectionner sans contact ni marqueur des cellules dotées d'un potentiel thérapeutique. Enfin, ils ont créé les premiers prototypes d'un appareil magnétique pour sélectionner les cellules à potentiel thérapeutique, les capturer et les transporter dans l'appareil circulatoire. Les chercheurs ont établi un modèle animal de la maladie d'Alzheimer à l'intention des futurs tests in vivo du potentiel thérapeutique de diverses cellules souches. Ils ont mis au point des nanoparticules magnétiques qui peuvent servir de traceurs, ainsi que l'équipement d'imagerie pour surveiller ces cellules. Le projet IDEA permet ainsi de concevoir et d'établir de nouvelles applications thérapeutiques de la médecine régénératrice. Il pourrait surmonter les limitations des traitements actuels, notamment pour les patients atteints de maladies vasculaires ou nerveuses comme celles d'Alzheimer ou de Parkinson.

Mots‑clés

Médecine régénératrice, cellules souches, ciblage, surveillance, photonique, identification sans marqueur, prototype, sélection magnétique de cellules, modèle, maladie d'Alzheimer, nanoparticules

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application

Progrès scientifiques
Changement climatique et Environnement
Société
Santé

29 Novembre 2022