Skip to main content

MOTivational strength of ecosystem services and alternative ways to express the value of BIOdiversity

Article Category

Article available in the folowing languages:

Une motivation à préserver la biodiversité

Pour mettre un terme au déclin de la biodiversité en Europe, il nous faut de meilleures armes pour une action engagée en faveur de la nature. Des chercheurs ont découvert quels sont ces outils.

Changement climatique et Environnement

Nous savons depuis longtemps que la nature et la biodiversité renferment la plupart des valeurs de notre société. Mais cette notion n'a pas permis d'inverser la tendance d'un déclin constant de la biodiversité qui caractérise notre époque. Pour résoudre ce problème, l'UE a financé un projet visant à évaluer ce qui motive les acteurs du gouvernement, les citoyens et les entreprises à lancer une action engagée pour la nature. Ce projet BIOMOT (Motivational strength of ecosystem services and alternative ways to express the value of biodiversity) visait à mettre au point une théorie de l'action engagée pour la nature et, sur cette base, aider la société à agir plus efficacement afin de combler l'écart entre les politiques en faveur de la biodiversité et leur réalisation à différentes échelles. Les membres du projet ont réévalué les politiques actuelles sur les valeurs économiques de la biodiversité. Ils ont d'ailleurs pointé du doigt de nombreuses faiblesses. Plus important encore, des valeurs économiques se sont révélées sans influence réelle pour motiver les gens à agir véritablement pour la préservation de la nature et de la biodiversité. Les valeurs morales (intrinsèques) de la nature ont une influence plus marquée, sans s'avérer pour autant décisive. En fin de compte, qu'est-ce qui motive le gouvernement et la société à agir pour la nature? Le projet BIOMOT a étudié et interrogé plus de 30 projets sur la biodiversité énergétique et plus de 100 individus engagés travaillant pour la biodiversité dans toute l'Europe. Les chercheurs ont ainsi constaté qu'au-delà des valeurs économiques et morales, l'apprentissage de la nature et le sentiment d'être liés à elle constituent les principales motivations de cette action engagée. Fait sans doute plus important encore, une action engagée en faveur de la nature est stimulée par le fait que les gens se sentent liés à la nature car elle donne un sens à leur vie. En philosophie classique, il s'agit de «l'eudémonisme». L'action du gouvernement en faveur de la biodiversité doit reposer sur la raison. Mais pour mettre tout cela en pratique, elle a aussi besoin d'énergie, favorisant ainsi l'action engagée des acteurs du gouvernement, des entreprises et des citoyens. De quoi s'agit-il au juste et comment agir sur cette base? Tels ont été les points synthétisés par le projet BIOMOT dans deux livrets grand public. Ils s'intitulent «A theory of committed action for nature» (Théorie d'une action engagée pour la nature) et «Fostering committed action for nature» (Favoriser une action engagée pour la nature), respectivement. Ils se trouvent sur le site du projet.

Mots‑clés

Biodiversité, gouvernance nationale, action engagée, BIOMOT, valeurs de la nature, évaluation économique

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application