Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

La ministre suédoise des Ecoles et de l'Education des adultes est satisfaite de l'ordre du jour de l'UE

La ministre suédoise des Ecoles et de l'Education des adultes, Ingegerd Wärnersson, est satisfaite de constater que certains domaines relevant des ses compétences figurent désormais à l'ordre du jour de l'UE et espère que les efforts en ce sens seront poursuivis, a-t-elle décl...

La ministre suédoise des Ecoles et de l'Education des adultes, Ingegerd Wärnersson, est satisfaite de constater que certains domaines relevant des ses compétences figurent désormais à l'ordre du jour de l'UE et espère que les efforts en ce sens seront poursuivis, a-t-elle déclaré à CORDIS Nouvelles. Elle a souligné le fait que depuis 2000 un ensemble de programmes spécifiques pour l'éducation des adultes, Grundtvig, a été ajouté à la seconde phase du programme communautaire Socrates dans le domaine de l'éducation. La Commission a également adopté des principes et des mesures en vue de mettre en oeuvre une stratégie d'apprentissage tout au long de la vie, actuellement en discussion aux niveaux européen et national, a-t-elle ajouté. "Je note avec satisfaction que la question de l'apprentissage tout au long de la vie et de l'éducation des adultes reçoit de plus en plus d'attention au sein de l'UE depuis ces dernières années. La Suède a une longue tradition en matière d'éducation des adultes, mais il reste beaucoup à faire pour que notre attitude envers l'apprentissage nous incite à réaliser l'objectif de l'apprentissage tout au long de la vie pour tous", a-t-elle déclaré. Mme Wärnersson attend à présent la présentation du plan d'action de la Commission. Un plan d'action antérieur concernant l'eLearning a été discuté par le Conseil Education le 28 mai à Bruxelles. Les ministres ont adopté une résolution exposant les grandes lignes des mesures auxquelles la priorité devrait être donnée, afin de développer en Europe des systèmes éducatifs soutenus par les technologies modernes de l'information et des communications. "Il est important que les États membres continuent à travailler à l'intégration effective des TI à leurs systèmes éducatifs et qu'ils veillent à ce que tous les citoyens, indépendamment de leur origine sociale et géographique, ou de leur situation économique, aient accès aux nouvelles technologies et apprennent à les utiliser", a insisté la ministre. Elle a tout particulièrement attiré l'attention sur le cas des enseignants qui doivent, selon Mme Wärnersson, bénéficier d'une formation permanente en matière d'utilisation des nouvelles technologies, de manière à ce que celles-ci puissent devenir un outil pédagogique. Elle a ajouté que l'échange d'expériences joue un rôle vital lorsqu'il s'agit de démontrer le potentiel de ces technologies. L'UE pourrait tirer parti d'une étude de certains aspects du système éducatif suédois, pense Mme Wärnersson. L'un de ces domaines est l'Initiative d'Education pour les Adultes, "un vaste programme que la Suède a mis en oeuvre pour donner aux chômeurs et aux personnes n'ayant pas dépassé le niveau de l'école élémentaire la possibilité de se former en tant qu'adultes". En ce qui concerne les réalisations de la Présidence dans le domaine de l'éducation, Mme Wärnersson est positive. Elle est satisfaite que le Conseil ait adopté en février un rapport sur les futurs objectifs concrets des systèmes d'éducation, et qu'en mai les ministres soient tombés d'accord sur les conclusions d'un rapport de suivi. La ministre a également signalé l'adoption, sous la Présidence suédoise, d'une résolution sur l'eLearning et exprimé sa satisfaction quant à la manière dont a été traitée la question du recrutement dans le domaine des sciences naturelles et de l'enseignement technique pendant la Présidence de la Suède. "Lors de la réunion ministérielle informelle d'Uppsala, il a été décidé, notamment dans la perspective de l'évolution démographique, que des mesures doivent êtres prises pour stimuler le recrutement dans l'enseignement supérieur et spécialement dans les domaines des sciences naturelles et des technologies. C'est indispensable si nous voulons être capables de relever les défis auxquels notre société est confrontée", a-t-elle conclu.

Pays

Suède