Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Le Parlement demande une définition plus claire des droits des utilisateurs dans le domaine des télécommunications et une baisse des tarifs

Le Parlement européen a approuvé une proposition, avec amendements, relative aux réseaux et aux services de communication électronique afin d'améliorer la protection des utilisateurs. La directive fait partie du "paquet télécommunications" destiné à ouvrir le marché des téléc...

Le Parlement européen a approuvé une proposition, avec amendements, relative aux réseaux et aux services de communication électronique afin d'améliorer la protection des utilisateurs. La directive fait partie du "paquet télécommunications" destiné à ouvrir le marché des télécommunications à une concurrence accrue. Les amendements du Parlement à la proposition de la Commission européenne portent notamment sur la prestation d'un minimum de services de haute qualité, garantis, transparents et sans concurrence déloyale. Les amendements portent également sur une amélioration des garanties pour les handicapés, les utilisateurs ayant des besoins spéciaux et les personnes à revenus modérés. Autre innovation: les autorités nationales de régulation sont invitées à publier régulièrement des informations transparentes sur les tarifs et sur les tendances tarifaires. La sécurité des informations doit également être garantie par les prestataires de services. Le Parlement estime que ces mesures permettront de faciliter l'accès des utilisateurs à Internet. Peu après l'adoption de la proposition le 13 juin, une nouvelle étude a été publiée. Selon cette étude, certains pays européens pratiquent des tarifs de télécommunications similaires à ceux des Etats-Unis, alors que d'autres accusent toujours un retard. D'après l'étude réalisée dans six pays par OFTEL, l'autorité britannique de surveillance dans le domaine des télécommunications, l'accès illimité à Internet coûte en moyenne 18£ (soit environ 29 euros) au Royaume-Uni et moins de 19£ (soit environ 31 euros) en Californie. Toutefois, les autres pays d'Europe couverts par l'étude, soit l'Allemagne, la France et la Suède pratiquent des tarifs moins intéressants. Le tarif appliqué par l'Allemagne équivaut à 39£ (soit près de 63 euros) et ni la Suède, ni la France ne proposent un accès illimité. En ce qui concerne les téléphones mobiles, les tarifs sont en règle générale moins élevés en Europe qu'aux Etats-Unis, où le taux de pénétration est inférieur. D'après l'étude, le Royaume-Uni et la France sont les deux pays d'Europe qui proposent les tarifs les plus avantageux pour les téléphones mobiles. Le Royaume-Uni est en tête avec les offres les plus intéressantes pour les utilisateurs occasionnels (moins de 40 minutes par mois) avec une facture mensuelle moyenne de 12£ (environ 19 euros). La France propose les tarifs les plus bas pour les gros utilisateurs de portables, avec en moyenne 89£ par mois (soit près de 144 euros).