Skip to main content

Critical Infrastructure Preparedness and Resilience Research Network

Article Category

Article available in the folowing languages:

Protéger les infrastructures critiques

Une équipe de l'Union européenne protège les infrastructures européennes majeures en soutenant les acteurs impliqués. Après une analyse des besoins, l'équipe du projet a mis au point un système capable de mener une simulation hypothétique des situations d'urgence transfrontalières et de fournir une aide à la décision.

Technologies industrielles

La protection des infrastructures critiques (IC) est une question essentielle en termes de sécurité, que ce soit pour l'Union européenne ou pour ses États-membres. La Commission européenne a donc publié une directive favorisant la mise en œuvre des mesures nécessaires dans tout l'Europe. Le projet CIPRNET (Critical infrastructure preparedness and resilience research network), financé par l'UE, promeut un réseau d'excellence dans le domaine de la protection des infrastructures critiques (CIP). Les douze membres du consortium renforcent également la résilience de ces infrastructures en améliorant la compréhension des conséquences qu'aurait leur défaillance. L'objectif principal étant de fournir le support des chercheurs à toutes les parties prenantes, y compris les intervenants d'urgence et les gouvernements sur de telles conséquences. Les partenaires du projet développeront également un ensemble d'outils analytiques et de capacités de soutien pour la gestion nationale et internationale de l'urgence. Un centre virtuel de compétence et d'expertise dans ce domaine sera également développé afin de consolider ces capacités. Cette entreprise devrait durer quatre ans jusqu'en 2017. Une conférence de départ organisée début 2013 a établi le comité de direction et les comités de gestion du projet qui ont fourni les informations pertinentes y compris les standards éthiques et légaux. Les chercheurs ont ainsi recueilli les données diverses concernant les méthodes disponibles de protection des infrastructures critiques et les sources d'informations afin de créer une base de données pour une stratégie d'intégration des ressources. Les partenaires ont ensuite interrogé les différents acteurs pour connaitre leurs besoins sur les nouvelles fonctionnalités proposées. Les résultats ont été évalués et résumés. Le consortium a ensuite précisé l'architecture conceptuelle et les exigences techniques d'analyse et des capacités de simulation dans différentes hypothèses. Ces travaux ont demandé la définition et la documentation d'un scénario pertinent d'urgence transfrontalier international. Les données appropriées ont été intégrées dans un système d'information géographique. Un système aide à la décision a été défini de façon similaire et documenté. Ces composants essentiels reposent sur la prévision des menaces et l'analyse des conséquences probables. Ces travaux ont également débouché sur la parution de deux ouvrages, plusieurs articles dans des revues à comité de lecture et quatre numéros de la lettre d'information du projet. Ils ont également permis l'organisation de conférences et d'autres manifestations en plus de sessions de formation. Le projet CIPRNET a ainsi développé de nouvelles capacités européennes dans la gestion et la préparation des situations d'urgence transfrontalière. L'interruption fonctionnelle des infrastructures critiques en sera donc réduite ainsi que ses effets sur la société.

Mots‑clés

Urgences transfrontalières, infrastructure critique, réseau de recherche, protection des infrastructures critiques

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application