Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Les industries forestières européennes en pleine expansion

Le Forum sur les industries forestières a eu lieu à Stockholm, en juin. A cette occasion, des recommandations ont été formulées à l'adresse de la Commission européenne en vue de l'amélioration de la compétitivité et du maintien de la croissance du secteur forestier européen, e...

Le Forum sur les industries forestières a eu lieu à Stockholm, en juin. A cette occasion, des recommandations ont été formulées à l'adresse de la Commission européenne en vue de l'amélioration de la compétitivité et du maintien de la croissance du secteur forestier européen, en expansion depuis près de 150 ans. Erkki Liikanen, Commissaire européen en charge des Entreprises et de la Société de l'information, a reconnu l'importance de ce secteur dans la perspective du développement durable. "Le développement durable constitue désormais l'élément central des politiques de l'Union européenne. Cela implique une évolution majeure de notre approche des initiatives politiques individuelles dans la mesure où leurs effets ne peuvent plus être considérés de manière isolée," a-t-il déclaré. M. Lars Rekke, Secrétaire d'Etat suédois, a souligné, lors de l'ouverture du forum, l'importance du secteur forestier en Europe. "Les industries forestières européennes représentent l'un des principaux secteurs industriels d'Europe. Elles emploient et fournissent un revenu à trois millions de personnes et assurent environ 10 pour cent de la production manufacturière européenne totale" a-t-il déclaré. Les participants, parmi lesquels des dirigeants du secteur et des représentants des institutions européennes et des gouvernements nationaux, se sont penchés sur trois thèmes principaux: - l'approvisionnement durable en matière première - le développement de l'utilisation du bois - l'évaluation de l'impact pour une meilleure régulation. Ils ont examiné l'impact potentiel du livre blanc de l'UE "Energie pour l'avenir: les sources d'énergie renouvelables" illustrant l'utilisation des produits du bois dans la production d'énergie. Même si les participants ont constaté avec enthousiasme que l'industrie forestière occupe une place toujours plus importante, ils ont reconnu que le recours au bois pour la production d'énergie pourrait perturber le marché. Ils ont affirmé en particulier que le bois devrait avant tout entrer dans la production de biens et n'être utilisé qu'en second lieu pour la production d'énergie. Le recours à d'autres sources de biomasse (la paille par exemple) devrait en outre, selon eux, être encouragé. Le potentiel de celles-ci est équivalent à celui de plusieurs centaines de millions de mètres cubes de bois. Il conviendrait également de recourir davantage à la récupération et à la réutilisation du bois, ce qui permettrait d'ajouter un stock supplémentaire de 40 Mm3 aux 220 Mm3 produits chaque année en Europe, ont affirmé les participants. L'utilisation accrue du bois dépend de l'amélioration de l'analyse comparative. Le but est de parvenir à une interprétation commune du concept d'amélioration (utilisation plus courante de pièces en bois de petite taille dans le secteur du bâtiment, par exemple). Les applications étendues du bois dans la construction, l'agriculture, le mobilier et les équipements doivent être identifiées, de même que le marché actuel et les obstacles législatifs à une utilisation accrue. L'analyse du cycle de vie des produits en bois devrait prouver leur durabilité et ils devraient en outre être relativement épargnés lors d'une mise en oeuvre future des écotaxes. Les participants ont en outre abordé les conséquences de la législation. Des problèmes se posent notamment en raison d'une mise en application non harmonieuse de la directive sur les emballages. Les conférenciers ont conclu qu'en dépit de la régulation dans le secteur forestier, les revenus doivent être suffisamment élevés pour permettre les réinvestissements nécessaires à la poursuite de la croissance de ce secteur en Europe.