Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

L'ASE se prépare à corriger l'orbite du satellite Artemis

L'Agence spatiale européenne (ASE) analyse les moyens de "récupérer le satellite de communications Artemis", placé sur une orbite erronée lors de son lancement le 12 juillet depuis la Guyane française. Le satellite, pionnier d'une nouvelle génération de services de communicat...

L'Agence spatiale européenne (ASE) analyse les moyens de "récupérer le satellite de communications Artemis", placé sur une orbite erronée lors de son lancement le 12 juillet depuis la Guyane française. Le satellite, pionnier d'une nouvelle génération de services de communications, "a été laissé sur une orbite plus basse que prévue à cause d'un dysfonctionnement de l'étage supérieur du lanceur Ariane 5", selon l'ASE. Les contrôleurs de l'engin spatial, opérant depuis la Guyane française, l'ont placé dans une position sécurisée, tourné vers le soleil, tout en cherchant un moyen de remédier à la situation, et pensent pouvoir résoudre le problème. "Nos contrôleurs au sol étaient parés à une telle éventualité", a déclaré le chef du projet Artemis, Gotthard Oppenhäuser. Le combustible chimique embarqué à bord du satellite peut être utilisé pour le faire changer d'orbite et il reste sous contrôle en attendant que le personnel au sol trouve la meilleure manière d'utiliser ce combustible, a-t-il déclaré. Le satellite Artemis est le satellite de télécommunications le plus perfectionné que l'ASE ait jamais développé et coûte 850 millions de dollars.