Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Les énergies renouvelables progressent en Europe

L'Union européenne va de l'avant en ce qui concerne l'utilisation de sources d'énergie renouvelable, comme l'énergie solaire, indépendamment de la position finale adoptée à l'égard du protocole de Kyoto. Tandis que les pourparlers se poursuivaient à Bonn le 18 juillet dans le ...

L'Union européenne va de l'avant en ce qui concerne l'utilisation de sources d'énergie renouvelable, comme l'énergie solaire, indépendamment de la position finale adoptée à l'égard du protocole de Kyoto. Tandis que les pourparlers se poursuivaient à Bonn le 18 juillet dans le but de réactiver le protocole, EurObserv'er, un consortium d'organisations européennes pour l'énergie renouvelable, a publié des chiffres démontrant la progression de l'utilisation de l'énergie solaire en Europe, dont les effets bénéfiques ne se limitent pas à l'environnement. En l'an 2000, plus d'un million de mètres carrés de capteurs solaires ont été installés, ce qui constitue une augmentation d'environ un tiers par rapport à l'année précédente et de 100 pour cent par rapport aux niveaux de 1994. Pour la première fois également, l'on a installé plus d'un million de mètres carrés de capteurs en une année en Europe. En outre, les chiffres sur les recettes et l'emploi dans l'industrie de l'énergie solaire démontrent que ce secteur est de plus en plus florissant. Plus de 13 000 personnes en Europe travaillent à présent dans cette branche, qui rapporte jusqu'à 800 millions d'euros par an. Parmi les sept plus grandes sociétés européennes du secteur, on trouve deux sociétés françaises, deux danoises, une suédoise, une belge et une allemande. Leur chiffre d'affaires annuel moyen avoisine les deux à trois millions d'euros. Si la tendance se poursuit au taux de croissance actuel, l'Europe disposera en 2010 de 80 millions de mètres carrés de capteurs solaires, chiffre qui se situe un peu au-dessous de l'objectif défini par l'Union européenne de 100 millions de mètres carrés de capteurs à la fin de 2010. A Bonn, entre-temps, les chefs d'états et de gouvernements de l'Union européenne déclaraient que "l'Union européenne maintenait fermement ses engagements à appliquer le protocole [de Kyoto] en 2002." Bien que le total des émissions de l'Union européenne ait diminué de quatre pour cent entre 1990 et 1999, des efforts supplémentaires sont nécessaires, ont-ils ajouté. "L'Union européenne en appelle à tous les pays industrialisés afin qu'ils assument leurs responsabilités dans un effort commun pour gagner la première bataille contre les changements climatiques. Ces pays se sont en effet engagés à prendre la tête de ces efforts lorsqu'ils ont ratifié la convention-cadre."