Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Prévenir l'utilisation abusive du domaine ".eu"

La Commission européenne cherche à recueillir l'avis du public sur les actions à entreprendre pour contrecarrer les enregistrements spéculatifs et abusifs de noms de domaines dans le futur domaine de premier niveau ".eu". En lançant la consultation en ligne le 30 juillet, les...

La Commission européenne cherche à recueillir l'avis du public sur les actions à entreprendre pour contrecarrer les enregistrements spéculatifs et abusifs de noms de domaines dans le futur domaine de premier niveau ".eu". En lançant la consultation en ligne le 30 juillet, les représentants de la Commission ont fait une distinction entre deux sortes de litiges sur les domaines: d'un côté les situations dans lesquelles deux parties cherchent en toute bonne foi à utiliser un même nom de domaine pour assurer leur promotion ou la promotion de leurs activités sur Internet; de l'autre, les cas dans lesquels des individus sans lien avec un nom donné ni aucun intérêt légitime pour lui, connus sous le vocable de "cybersquatters", enregistrent de mauvaise foi des noms dans l'espoir d'engranger de confortables bénéfices en les vendant à des prix exorbitants à des personnes, des entreprises ou des organisations ayant, elles, un lien avec ces noms. Erkki Liikanen, Commissaire aux Entreprises et à la Société de l'information, a averti que: "Le cybersquattage pourrait mettre en danger nos efforts visant à faire du domaine ".eu" l'un des moteurs de l'utilisation d'Internet et du commerce électronique en Europe". Frits Bolkestein, Commissaire au Marché intérieur, s'est fait l'écho de ces propos en ajoutant que la Commission ne créerait aucune "entrave pour les internautes légitimes". Après ce processus de consultation en ligne, qui s'achèvera en octobre, la Commission proposera des règles d'ordre public pour le domaine ".eu".