Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Pour M. Liikanen, eSafety est bénéfique pour la sécurité routière et les entreprises

"eSafety est une occasion d'encore améliorer la sécurité et le confort des véhicules, de réduire les effets néfastes du transport et de transformer cela en opportunités commerciales pour l'industrie automobile, les télécommunications et le secteur des services", a déclaré Erkk...

"eSafety est une occasion d'encore améliorer la sécurité et le confort des véhicules, de réduire les effets néfastes du transport et de transformer cela en opportunités commerciales pour l'industrie automobile, les télécommunications et le secteur des services", a déclaré Erkki Liikanen, Commissaire de l'UE chargé des Entreprises et de la Société de l'information. S'exprimant à Lyon (France) le 16 septembre lors de la session d'ouverture du "Congrès eSafety: solutions informatiques pour la sûreté et la sécurité des transports intelligents" ("eSafety congress: IT solutions for safety and security in intelligent transport"), M. Liikanen a insisté sur le fait qu'eSafety n'avait pas pour intention de remplacer les mesures de sécurité conventionnelles, mais de les compléter de manière à obtenir une baisse de 50 pour cent des victimes de la route d'ici 2010. Oeuvrant à un plan d'action eSafety, la Commission a créé un groupe de travail associant secteur privé et secteur public. "Cet effort conjoint devrait contribuer à justifier pleinement eSafety", a dit le Commissaire. M. Liikanen a mis en exergue le rôle que devrait jouer le secteur public dans l'élaboration et la mise en oeuvre d'eSafety. "Le rôle du secteur public est principalement de faciliter la justification d'eSafety en soutenant la RDT [recherche et développement technologique] et la normalisation, [...] et de contribuer ainsi à la sensibilisation vis-à-vis de ces techniques et à leur introduction plus rapide sur le marché". Il a indiqué que la Commission utiliserait les travaux réalisés dans le cadre du programme d'applications télématiques et du programme IST (technologies de la Société de l'information) du Cinquième programme-cadre, financés par l'UE. Il a ajouté que le Sixième programme-cadre offrirait de nouvelles possibilités de financement de technologies favorisant une sécurité active et des systèmes avancés d'assistance à la conduite. "Dans ce programme, nous sommes aussi ouverts à la coopération internationale, et collaborerons avec des programmes nationaux de ce que l'on appelle l'Espace européen de la Recherche", a-t-il déclaré. La Commission prévoit d'entériner les conclusions du rapport du groupe de travail lors d'une réunion à haut niveau qui se tiendra le 14 novembre.