Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

L'exploitation des résultats de la recherche européenne dans le domaine des transports exige une stratégie et de l'ambition, selon le Commissaire Liikanen

Le Commissaire européen aux Entreprises et à la Société de l'information, Erkki Liikanen, a appelé au développement d'une stratégie et d'une ambition européennes en vue d'une meilleure exploitation des résultats des projets de recherche communautaire axés sur les véhicules int...

Le Commissaire européen aux Entreprises et à la Société de l'information, Erkki Liikanen, a appelé au développement d'une stratégie et d'une ambition européennes en vue d'une meilleure exploitation des résultats des projets de recherche communautaire axés sur les véhicules intelligents. Dans une allocution prononcée à Londres le 27 septembre à l'occasion de la conférence de la fondation FIA/ERTICO sur la mobilité électronique et les transports intelligents, M. Liikanen a mis en lumière le rôle joué par les projets de recherche financés par l'UE dans le développement de technologies d'avant-garde, tout en précisant que pour tirer pleinement les bénéfices de ces résultats, il faut donner à ces nouveaux systèmes plus de visibilité sur les marchés. "Il est clair qu'une stratégie et une ambition européennes sont indispensables pour mieux exploiter les opportunités commerciales et le potentiel économique des véhicules intelligents et des services mobiles et, parallèlement, améliorer une mobilité plus sûre en Europe", a déclaré le Commissaire. Il a ajouté que pour engranger les bénéfices des résultats des projets financés par l'UE, les nouveaux systèmes doivent être largement déployés sur le marché. "Malheureusement, dans la plupart des cas, il y a encore un large fossé entre le développement d'une technologie et sa mise sur le marché à un prix raisonnable et en quantité suffisante, et les consommateurs n'y sont pas assez sensibilisés", a-t-il regretté. M. Liikanen a appelé à une coordination des efforts des secteurs public et privé en vue d'améliorer la compréhension du public et son acceptation des systèmes de sécurité et, parallèlement, d'accroître la demande. "La mobilité électronique continuera à ouvrir la voie à des voitures plus propres, plus écologiques et plus sûres, à des systèmes de transport plus efficients, donc à des services de transport de plus grande qualité", a affirmé M. Liikanen. Le développement des services télématiques a déjà abouti à de nouvelles technologies de navigation, de gestion de flottes et de diagnostic à distance. "Un nombre de plus en plus important de ces services seront personnalisés et basés sur la localisation des informations", a déclaré M. Liikanen. Les systèmes de sécurité intelligents et intégrés sont appelés à devenir un axe central de la future recherche, a poursuivi le Commissaire. De tels systèmes tiendront compte non seulement du conducteur et du véhicule, mais aussi de l'environnement du véhicule. Les systèmes coopératifs permettront un échange de données essentielles pour la sécurité entre les véhicules et l'infrastructure. D'autres systèmes de sécurité déclencheront automatiquement une demande de secours en effectuant un appel d'urgence. Un ensemble innovant de dispositifs de mesures de sécurité active et passive est également en bonne place sur l'agenda des constructeurs automobiles. M. Liikanen a rappelé le récent engagement de l'industrie européenne concernant l'introduction d'une série de mesures en faveur d'un haut niveau de protection des piétons. "La technologie ne nous a peut-être pas suffisamment donné les moyens de garantir que les piétons ne seront pas heurtés par les voitures, mais l'industrie travaille sur le sujet", a-t-il déclaré. M. Liikanen a également pris des dispositions pour créer un forum de la sécurité électronique. "Ce forum aura pour but d'accélérer le développement et le déploiement de systèmes de sécurité intégrés et intelligents en contribuant à l'élaboration et à la mise en oeuvre d'un plan d'action européen d'"e-sécurité", en sensibilisant les utilisateurs et en favorisant le développement de plates-formes et d'une architecture ouvertes, et de logiciels, communications, service et interfaces homme-machine normalisés", a précisé M. Liikanen dans son allocution de Londres.