Skip to main content

Patterns of Resilience during Socioeconomic Crises among Households in Europe

Article Category

Article available in the folowing languages:

La résilience en temps de crise

La crise financière a eu de lourdes conséquences sur les citoyens les plus vulnérables en Europe, entraînant une augmentation de la pauvreté sur le continent. L'identification des facteurs rendant les sociétés plus résilientes peut aider à atténuer le phénomène.

Société

Au cours de la dernière décennie, la crise économique n'a cessé d'impacter les conditions de vie et les niveaux de pauvreté parmi les citoyens européens, compromettant la cohésion et l'inclusion sociale. Les mesures de lutte contre la pauvreté mises en place avant la crise se sont avérées inefficaces, ce qui impose des recherches supplémentaires pour améliorer la résilience des communautés européennes. Le projet RESCUE (Patterns of resilience during socioeconomic crises among households in Europe), financé par l'UE, a étudié la résilience dans 250 foyers en Europe. Sur une période de trois ans, il s'est intéressé à la manière dont les gens tentaient de s'en sortir dans plusieurs pays européens, à savoir la Finlande, l'Allemagne, l'Irlande, la Pologne, le Portugal, l'Espagne, la Turquie et le Royaume-Uni. Il a pour cela recueilli des données par le biais d'entretiens avec des citoyens ordinaires et d'entretiens avec des intervenants d'organisations caritatives, d'ONG et d'organismes sociaux. RESCUE a étudié les impacts de la crise sur les foyers vulnérables et identifié les facteurs qui renforcent ou affaiblissent la résilience. Les chercheurs ont ensuite analysé les pratiques socioéconomiques et culturelles selon différentes perspectives. L'étude a également enquêté sur le rôle des institutions publiques locales d'aide sociale, ainsi que sur l'économie sociale et les communautés, et examiné les inégalités relatives au genre, à l'origine ethnique et à l'immigration. L'équipe a ainsi pu documenter de nombreuses pratiques de résilience, étant entendu que la plupart des foyers vulnérables ont rarement développé une capacité de résilience. Pour les foyers qui ont pu le faire, l'équipe a constaté que la résilience socioéconomique est liée à la façon dont le ménage mobilise les ressources culturelles, les valeurs sociales et les mécanismes traditionnels de survie au jour le jour. Le projet RESCUE a également montré que la famille, les amis, les voisins et la communauté sont des soutiens importants pour faire face à la pauvreté, et que les actifs personnels et les propriétés peuvent jouer un rôle important pour aplanir les difficultés. Il va sans dire que l'aide publique sous forme de protection sociale, d'aide au logement et de droits civils joue également un rôle considérable. Une forte résilience a été attribuée à une utilisation plus intelligente des services publics, un recours aux transports publics, un accès aux ressources naturelles, et à des initiatives communautaires ou sociales comme les banques alimentaires, les initiatives des églises et l'enseignement gratuit. Les résultats du projet ont été diffusés par le biais de conférences, de revues, de livres et du site web du projet. Ces résultats sont utiles pour faire progresser la résilience des citoyens et des communautés vulnérables en temps de crise.

Mots‑clés

Résilience, crise financière, pauvreté, RESCUE, foyers, assistance publique

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application