Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

EUROCHAMBRES soutient l'entrepreneuriat féminin par le biais d'un réseau exclusif

Un réseau consacré aux femmes et destiné à soutenir l'entrepreneuriat féminin en Europe vient d'être lancé par EUROCHAMBRES, l'Association des chambres européennes de commerce et d'industrie, le 10 septembre, au Parlement européen. L'objectif du réseau est de développer une ...

Un réseau consacré aux femmes et destiné à soutenir l'entrepreneuriat féminin en Europe vient d'être lancé par EUROCHAMBRES, l'Association des chambres européennes de commerce et d'industrie, le 10 septembre, au Parlement européen. L'objectif du réseau est de développer une plateforme européenne d'information afin de promouvoir l'égalité des chances entre hommes et femmes ainsi que les points de vue et les intérêts professionnels des femmes. Il s'agit, à terme, de renforcer leur participation dans les affaires, et d'accélérer le processus de création d'entreprises. Les femmes entrepreneurs représentent une branche en rapide expansion de la population active. Toutefois, il ressort des statistiques disponibles pour l'année 2000 que le pourcentage de femmes indépendantes reste relativement bas, s'établissant à huit pour cent seulement du nombre total de femmes actives, dont trois pour cent dans la catégorie "entrepreneurs". Pour le président d'EUROCHAMBRES, Christoph Leitl, s'exprimant à l'occasion du lancement de ce réseau, l'ouverture du monde entrepreneurial aux femmes et une meilleure intégration de celles-ci dans le monde du travail sont essentiels au renforcement de la compétitivité européenne requise par l'objectif de Lisbonne de faire de l'Europe l'économie du savoir la plus compétitive au monde d'ici 2010. "Vu la rude concurrence internationale à laquelle l'Europe est confrontée, nous ne pouvons nous permettre de ne pas exploiter l'important potentiel de qualification et de savoir-faire que représentent les femmes et, notamment, les femmes entrepreneurs," a ajouté M. Leitl. Ce point de vue a été relayé par le Commissaire européen en charge des Entreprises et de la Société de l'information, Erkki Liikanen, qui a déclaré: " Si l'Europe veut devenir plus compétitive, comme la décision en a été prise à Lisbonne, il nous faut plus d'entrepreneurs - il nous faut indéniablement plus de femmes entrepreneurs. En début d'année, nous avons publié un Livre Vert sur l'entrepreneuriat en Europe. Une part importante de ce document était consacrée aux femmes entrepreneurs et je vais tout mettre en oeuvre pour que celles-ci soient prises en compte dans le plan d'action qui fera suite à ce Livre Vert". Quant au nouveau réseau, il aura pour mission de collecter, auprès des Chambres de commerce européennes, des informations relatives aux meilleures pratiques dans le domaine des services d'assistance-conseil aux femmes d'affaires et aux femmes entrepreneurs, l'objectif étant d'établir un programme de développement pour 2004.