Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Les députés adoptent un rapport sur l'écart grandissant entre les dépenses spatiales des Etats-Unis et de l'UE

Le 9 octobre, le Parlement européen a adopté un rapport d'initiative du député italien Guido Bodrato sur la politique spatiale européenne. La résolution invite la Commission à s'intéresser de plus près au fossé grandissant entre les budgets publics alloués à la politique spati...

Le 9 octobre, le Parlement européen a adopté un rapport d'initiative du député italien Guido Bodrato sur la politique spatiale européenne. La résolution invite la Commission à s'intéresser de plus près au fossé grandissant entre les budgets publics alloués à la politique spatiale aux Etats-Unis et en Europe et à prendre, en collaboration avec l'industrie, des mesures qui permettraient d'inverser la tendance. La résolution proposée par M. Bodrato fait suite au Livre vert sur l'espace que la Commission avait publié il y a quelques mois. L'auteur du rapport constate qu'en 2001, les dépenses américaines correspondaient à plus de 60 pour cent du marché mondial des biens manufacturés, contre 14 pour cent en Europe. De plus, les députés s'inquiètent de ce que beaucoup de technologies stratégiques en matière spatiale soient développées ou existent seulement aux Etats-Unis et du fait que cette dépendance vis-à-vis des technologies américaines s'accroisse. Lors du débat qui a précédé l'adoption du rapport, les députés se sont félicités des mesures déjà prises pour ramener l'Europe dans la course et plus particulièrement de l'accord conclu sur le programme de navigation par satellite Galileo. Toutefois, ils attirent l'attention de la Commission sur les délais stricts à respecter et soulignent la nécessité pour l'industrie de développer des services spécifiques pour Galileo afin d'assurer le succès du projet. Les députés voient dans le récent accord-cadre signé entre la Communauté européenne et l'Agence spatiale européenne une autre mesure susceptible de réduire le fossé entre l'Europe et les Etats-Unis. Cet accord constitue une étape majeure vers une meilleure coopération et pourrait minimiser les doubles emplois. De plus, ils se réjouissent des effets positifs que l'Article 150 du projet de Constitution européenne aura sur la politique spatiale communautaire et appellent la Conférence intergouvernementale à entériner cette proposition telle quelle. Concernant l'Initiative de surveillance globale de l'environnement et de la sécurité (GMES), le Parlement a demandé à la Commission d'accélérer sa mise en oeuvre en raison d'un intérêt international croissant. Un Livre blanc sur la politique spatiale européenne va être rédigé par la Commission et devrait être présenté avant la fin 2003.