Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Un plan d'action dédié aux technologies de la fabrication pour contrer le manque d'enthousiasme suscité par l'appel du 6ème PCRD

La Commission européenne publiera d'ici la fin de l'année un plan d'action dédié aux technologies de la fabrication. Le Sixième programme-cadre de recherche (6ème PCRD), dont la mission est de veiller à la compétitivité du secteur manufacturier européen, a été conçu pour enco...

La Commission européenne publiera d'ici la fin de l'année un plan d'action dédié aux technologies de la fabrication. Le Sixième programme-cadre de recherche (6ème PCRD), dont la mission est de veiller à la compétitivité du secteur manufacturier européen, a été conçu pour encourager les approches innovantes dans les domaines de haute technologie. Il s'appuie sur des instruments de financement permettant d'atteindre une masse critique et d'obtenir des effets durables. Cependant, les réactions aux premiers appels à propositions du programme ont été bien plus tempérées que la Commission ne l'espérait. "Les secteurs arrivés à maturité sont réticents à renoncer à leur approche traditionnelle de l'organisation de la recherche, d'où, semble-t-il, une sous-représentation du secteur de la production lors du premier appel principal du 6ème PCRD relatif aux nouveaux instruments de financement - projets intégrés et réseaux d'excellence - en décembre 2002", peut-on lire dans une déclaration de la Commission. "Pour la Commission, la formation complémentaire et des mesures d'encouragement destinées à contrer ce manque d'enthousiasme doivent jouer un rôle majeur." En revanche, les soumissions émanant des petites et moyennes entreprises (PME) ont été nombreuses, et le financement ainsi requis s'est élevé à quatre fois le budget de 40 millions d'euros prévu. Tandis que les objectifs industriels à moyen et long terme sont appelés à être placés au coeur du plan d'action, celui-ci vise également à accroître l'intérêt des PME en appliquant des mesures prenant en compte le fait qu'elles fonctionnent souvent selon des calendriers plus réduits. Le contenu du plan d'action sera finalisé lors d'une conférence qui se tiendra en décembre et à laquelle assisteront des personnalités de renom issues de la recherche, de l'éducation, de l'industrie, de l'administration publique, du financement, des sciences sociales et des médias. L'objectif de la conférence consistera, d'une part, à identifier l'évolution du changement dans les secteurs industriels sur lesquels une action européenne intégrée doit se concentrer pour assurer compétitivité et durabilité et, dautre part, à identifier les priorités de la recherche afin d'encourager l'élaboration de systèmes de production de la connaissance. Les participants à la conférence auront également la possibilité de débattre des compétences requises dans le contexte des systèmes industriels cognitifs, l'objectif ultime étant de définir une vision commune pour l'action requise en matière de technologies de la fabrication.