Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Tholos, ou comment faire du monde un village

Une société autrichienne va bientôt révolutionner la communication entre les citoyens d'Europe grâce au lancement d'un grand écran circulaire permettant des communications face à face, en temps réel, orales et visuelles avec une personne se trouvant dans un autre pays. Ce sys...

Une société autrichienne va bientôt révolutionner la communication entre les citoyens d'Europe grâce au lancement d'un grand écran circulaire permettant des communications face à face, en temps réel, orales et visuelles avec une personne se trouvant dans un autre pays. Ce système, nommé Tholos, du nom d'un type de temple grec ancien circulaire, comprend un écran de près de trois mètres sur sept. D'ici 2008, 16 villes européennes seront reliées par ce système, les deux premières à pouvoir communiquer par ce moyen dès le début 2004 étant Londres et Vienne. "Il s'agit d'une nouvelle forme de communication qui reliera les citoyens du monde entier, a déclaré Suzanna Collis, porte-parole du projet, à CORDIS Nouvelles. Les gens pourront interagir normalement, comme s'ils se trouvaient l'un à côté de l'autre." C'est un caméraman autrichien, Andreas Traint, qui, au départ, a conçu l'idée de ce système alors qu'il travaillait dans l'industrie du cinéma. En l'espace de six ans, Tholos Systems, l'entreprise créée en vue de concrétiser l'idée, a développé quatre prototypes différents. Le modèle final comprend des microphones directionnels et des haut-parleurs, ainsi que cinq caméras avec projecteurs, agencés selon une technique brevetée dérivée de la technologie cinématographique. Les images sont projetées sur un tambour à fentes tournant à l'intérieur de la structure, les caméras et le tambour étant synchronisés de manière à ce que les images soient prises par intervalles à chaque fois qu'une fente passe devant l'objectif d'une caméra. Comme le tambour tourne, les prises de vue projetées produisent une image continue panoramique. Simultanément, les gens qui se trouvent en tout point autour de Tholos peuvent être filmées à travers l'écran. Le calendrier doit encore être finalisé, mais l'une des prochaines villes à être équipée du système Tholos sera Paris. Parmi les autres villes de la liste figurent Copenhague, Budapest et Varsovie, qui comptent toutes les trois plus d'un million d'habitants. Le réseau sera ensuite relié à des villes américaines et asiatiques. L'on estime que la construction et l'installation de chaque Tholos coûteront environ deux millions d'euros. Les frais d'exploitation seront couverts par la publicité, qui occupera 13 pour cent du temps d'émission et assurera la gratuité de l'accès du public au système. Au départ, les connexions "live" avec des villes spécifiques seront planifiées et annoncées à l'avance. Par la suite, les utilisateurs pourront réserver une connexion via le système Tholos avec toute ville participante. Si Tholos est considéré, pour le moment, comme une attraction touristique, l'on escompte qu'il aura aussi des applications éducatives et commerciales. Des discussions sont déjà en cours concernant son utilisation dans les hôpitaux universitaires. Les médecins pourraient, en se déplaçant autour de l'écran de Tholos, examiner un patient sous tous les angles. Un tel outil présente également un intérêt évident pour les milieux d'affaires, en particulier dans le domaine du marketing. L'initiative Tholos a suscité de nombreuses demandes en ce sens et la société Tholos Systems a prévu de construire une unité mobile et plus petite afin de les satisfaire. Mme Collis a déclaré à CORDIS Nouvelles que la société était en pourparlers avec des représentants de la Commission européenne au sujet de Tholos, et qu'elle était régulièrement en contact avec des députés européens du RU, de France, d'Allemagne et d'Autriche.

Pays

Autriche