Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Amélioration des transferts techniques entre les PME grâce à un projet européen

Dès lors que les petites et moyennes entreprises (PME) représentent 99,8 pour cent du total des entreprises et deux tiers des emplois dans l'UE, il n'est pas surprenant que tant les politiques régionaux que les parties concernées se préoccupent de faciliter la pérennité et l'e...

Dès lors que les petites et moyennes entreprises (PME) représentent 99,8 pour cent du total des entreprises et deux tiers des emplois dans l'UE, il n'est pas surprenant que tant les politiques régionaux que les parties concernées se préoccupent de faciliter la pérennité et l'expansion de ces entreprises. Dans le but d'accélérer le développement des PME, en ce qui concerne notamment l'adoption des technologies du commerce électronique, les membres d'un projet européen récemment achevé ont constitué un réseau de centres technologiques régionaux destinés à rehausser et à encourager le transfert de connaissances et les meilleures pratiques parmi les PME aux niveaux national et européen dans les secteurs de la fabrication et de l'ingénierie. Le projet e-POWER a reçu une subvention de 642 000 euros au titre de l'axe Technologies de la Société de l'information (TSI) du Cinquième programme-cadre (5ème PCRD), dans le sillage de l'initiative GoDigital. Avec le concours de partenaires au Royaume-Uni, au Portugal, en France, en Espagne et en Suisse, le réseau a créé depuis son lancement quelque 70 centres technologiques régionaux dans des domaines tels que les technologies de l'information et de la communication (TIC), l'ingénierie de conception et la modélisation des produits, la gestion de la fabrication, et l'intégration de la chaîne d'approvisionnement. "Nous avons pris conscience de l'importance des PME à long terme pour les économies régionales à travers l'Europe", a expliqué Colin Piddington, coordinateur du projet e-POWER. "Nous avons également remarqué que, bien qu'elles possèdent sans doute des réseaux professionnels de qualité, les PME peuvent se heurter à la nécessité de pouvoir exploiter les opportunités disponibles dans toute l'Europe." Au lieu de s'adresser directement aux PME, les membres du réseau se sont efforcés de relier les centres régionaux entre eux afin d'assurer une diffusion plus large des informations et de prévenir l'isolement de certains centres. A cette fin, les partenaires ont opéré en étroite collaboration avec les centres technologiques régionaux qui entretenaient préalablement de bonnes relations avec les entreprises cibles, mais pas nécessairement avec d'autres centres. "Nous appelons ce mode de travail notre effet multiplicateur car il nous permet de multiplier le résultat final. Si nous devions atteindre et conseiller directement les PME, nous n'obtiendrions probablement pas une couverture très étendue", a déclaré M. Piddington. En marge de l'amélioration des filières de transfert de techniques et d'innovations entre les PME, les membres du projet ont entamé une analyse approfondie du commerce électronique et du travail électronique dans les secteurs ciblés. Ils ont également élaboré un procédé d'étalonnage par lequel les centres technologiques régionaux peuvent apprécier la mesure dans laquelle les PME ont intégré ces concepts, ainsi qu'une batterie d'outils de diagnostic afin d'aider les PME à évaluer leurs propres stratégies de commerce électronique.

Pays

Suisse, Espagne, France, Portugal