European Commission logo
français français
CORDIS - Résultats de la recherche de l’UE
CORDIS

Article Category

Actualités
Contenu archivé le 2023-01-13

Article available in the following languages:

Accord de financement de la BEI pour aider l'Europe à rester au premier rang de la recherche nanoélectronique

IMEC, le plus important centre de recherche européen indépendant dans le domaine de la microélectronique et de la nanoélectronique, vient d'annoncer une expansion majeure de son infrastructure de recherche localisée en Belgique. Ce projet bénéficie d'un mécanisme de financemen...

IMEC, le plus important centre de recherche européen indépendant dans le domaine de la microélectronique et de la nanoélectronique, vient d'annoncer une expansion majeure de son infrastructure de recherche localisée en Belgique. Ce projet bénéficie d'un mécanisme de financement de 84 millions d'euros mis en place par la Banque européenne d'investissement (BEI) et divers partenaires locaux. IMEC (Centre Interuniversitaire de Microélectronique) va se voir accorder un prêt de 46,8 millions d'euros de la part de la Banque Fortis - formulé avec le soutien financier de la BEI - destiné à la construction d'une série de nouvelles installations, parmi lesquelles une salle blanche dédiée à la nanoélectronique, un bâtiment utilitaire central et un immeuble de bureaux. Ce prêt est garanti par le gouvernement flamand, et vient compléter un montant de 37,2 millions d'euros déjà avancé par ce même gouvernement en novembre 2002. Invité à s'exprimer le 13 novembre, Philippe Maystadt, Président de la BEI, a déclaré: "Grâce à ce prêt, nous contribuons à la réalisation d'une plate-forme de recherche unique qui permettra à IMEC et à ses partenaires de demeurer à la pointe de la recherche sur les nanotechnologies". Philippe Busquin, Commissaire européen chargé de la Recherche, qui était également présent, a ajouté que l'accord BEI/IMEC est un bon exemple du type d'initiatives nécessaires à l'Europe "pour rester dans la course avec les Etats-Unis et l'Asie qui, tous deux, investissent massivement dans [le domaine des nanotechnologies]." Ce prêt de 46,8 millions d'euros sera mis en place au moyen d'une ligne de crédit assortie de conditions avantageuses, que la BEI met à la disposition des banques belges pour les projets réalisés dans le domaine de l'innovation. Comptant parmi les innovations les plus importantes de ce plan, la nouvelle salle blanche permettra à IMEC de conserver sa position de chef de file mondial de la recherche dans le domaine des nanotechnologies. Les installations actuelles de IMEC conviennent à un équipement manipulant des tranches de silicium de 200 mm de diamètre. Les fabricants de semi-conducteurs sont néanmoins sur le point de faire évoluer leur base de production des tranches de silicium de 200 mm à celles de 300 mm, et ce afin de diminuer le coût par puce électronique dans le cadre de la fabrication de masse. Ainsi, les fournisseurs d'équipements ne développent que des équipements conçus pour des tranches de 300 mm. En conséquence, les processus de recherche avancée de demain devront se dérouler dans un centre de recherche conçu pour les tranches de 300 mm, ce qui sera chose faite dès que la construction de la nouvelle infrastructure de IMEC aura été réalisée. La construction du nouveau centre de recherche de IMEC a commencé en février de cette année. L'infrastructure technique sera achevée et prête pour l'installation d'un nouvel équipement de recherche en avril 2004.

Pays

Belgique