Skip to main content

Advanced Analytics Platform for Stroke Patients Rehabilitation

Article Category

Article available in the folowing languages:

Grâce au premier thérapeute numérique, les patients victimes d'AVC peuvent se rétablir chez eux

Chaque année, après avoir été victimes d'un AVC, environ six millions de personnes nécessitent des programmes intensifs de rééducation motrice, ce qui représente un véritable défi, particulièrement en termes de coût. Les thérapeutes numériques du projet européen SWORD constituent une solution viable et durable pour que ces patients bénéficient d'une rééducation physique et interactive dans le confort de leur propre domicile.

Santé

Le projet SWORD, financé par l'UE, a conçu un thérapeute numérique capable de mettre en œuvre un programme intégré d'exercices grâce à un appareil mobile utilisant des capteurs corporels et des algorithmes d'apprentissage automatique pour suivre les progrès et fournir en temps réel un retour aux patients et aux équipes cliniques. «Cette idée m'est venue lorsque mon frère a eu un accident de voiture et a dû suivre une rééducation physique intensive. À cet instant, j'ai réalisé que si nous voulions ouvrir l'accès à des services de rééducation de meilleure qualité et plus durables, nous devions opérer un changement radical en utilisant les nouvelles technologies. Et c'est ce que nous avons fait», se souvient le Dr Virgilio Bento, coordinateur du projet. Depuis ce moment-là, les scientifiques se sont intéressés aux millions de personnes victimes chaque année d'un AVC et qui nécessitent un programme de rééducation physique long et intensif. Le problème de la rééducation par physiothérapie en établissement est qu'elle impose que le patient soit sur place, ce qui exige des ressources humaines spécialisées limitées et coûteuses. Malgré un vif intérêt pour des alternatives exploitant les technologies et une explosion des efforts de recherche, il n'existait pas d'alternative viable au régime traditionnel en établissement, jusqu'à ce qu'apparaisse le système de SWORD. Les solutions robotiques, par exemple, sont complexes, onéreuses et exigent une supervision constante par un clinicien qualifié. Le système SWORD (stroke wearable operative rehabilitation device) va droit au but Constitué de deux parties interconnectées, l'interface de rééducation et l'élément de noyau, le système SWORD propose des exercices à haute intensité, répétitifs mais personnalisés. Visant une efficacité optimale, il fournit d'autre part un retour sur les performances. Une série de capteurs enregistre les performances motrices du patient et envoie les données vers un appareil mobile (tablette ou téléphone mobile), communiquant toutes les informations importantes sur les performances au patient et aux équipes cliniques concernées. «Le renforcement positif se présente sous la forme d'un retour visuel et audio directement fourni par le thérapeute numérique de SWORD», explique le Dr Bento. Lorsque le patient n'a pas correctement réalisé le mouvement, l'équipe clinique est immédiatement alertée par le thérapeute numérique et peut donc réagir, par exemple en réduisant la difficulté de l'exercice. Des études cliniques randomisées contrôlées contre placebo et réalisées avec l'interface portable ont montré une augmentation de l'intensité de l'entraînement et une diminution de la probabilité d'erreurs. Les résultats sont accessibles sur Nature Scientific Reports. Toutes les informations sont analysées et des décisions fondées sur des données probantes sont prises au niveau de la plate-forme cloud, qui constitue le cœur de SWORD. Le cadre analytique rassemble les flux de données de rééducation, les données pharmaceutiques, les algorithmes d'apprentissage automatique et les notes des médecins, afin de produire des données de Big Data. Disposant des données du réseau mondial, le praticien peut accéder aux progrès passés, présents et futurs du patient. Du patient à l'institution: des avantages à tous les niveaux Pour le patient, l'avantage évident est une rééducation physique plus rapide grâce à la pratique. La souplesse du système permet d'autre part au patient de suivre son traitement en tout lieu, à domicile ou dans une session de thérapie de groupe en salle de sport. Les praticiens ont quant à eux la possibilité de proposer une meilleure thérapie à leurs patients et d'accéder à un gigantesque système d'information. Les établissements de soins pourraient également traiter plus de patients sans augmenter leurs coûts d'exploitation. Le système de SWORD est approuvé par certains des principaux établissements de rééducation en Europe. Ces établissements, situés en Belgique, en Espagne, en Italie, au Portugal et en Suède, utilisent le système ou le recommandent en se basant sur une observation des essais. L'intérêt de ces établissements, ainsi que celui du plus grand groupe de rééducation des États-Unis (Genesis Rehab Services), a validé le système SWORD en tant que solution prometteuse pour le marché mondial de la rééducation après AVC. Selon le Dr Bento, le système SWORD va démocratiser la rééducation physique des patients victimes d'AVC et permettre à toute personne dans le monde, quelle que soit sa situation économique, d'accéder à une thérapie de haute qualité dans le confort de son domicile.

Mots‑clés

SWORD, système, AVC, rééducation motrice, essai clinique

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application