Skip to main content

Automatic music transcription of polyphonic audio

Article Category

Article available in the folowing languages:

Une nouvelle appli de notation fait grand bruit dans le milieu musical

Une technologie hybride s'inspirant des assistants virtuels et d'applis comme Google Translate est maintenant disponible pour les musiciens du monde entier. Son utilisation permet de transcrire les sons en notation musicale, avec une précision sans pareille.

Économie numérique

La complexité de la notation musicale a toujours rebuté les profanes qui veulent juste écouter de la musique en voiture ou dans leurs écouteurs. Non seulement sa lecture n'est pas facile, mais il est encore plus difficile de l'écrire couramment, surtout lorsque l'on est confronté à un son musical polyphonique. Il s'agit néanmoins d'une technique indispensable: de nombreux musiciens conviendront que la notation permet de produire une meilleure musique. Pour ces musiciens, une technologie présentant la même facilité révolutionnaire que Google Translate et adaptée à la notation musicale serait la réalisation d'un rêve, comme le souligne le Pr Sven Ahlbäck, de l'entreprise suédoise DoReMIR Music Research AB. «Des idées musicales, mélodies ou chansons, peuvent subitement surgir dans votre esprit, et lorsque cela se produit il est important de s'emparer de l'idée avant qu'elle ne disparaisse. Noter la musique, que ce soit à la main ou avec un ordinateur, a toujours été un processus lent dont la maîtrise requiert du temps et exige que vous analysiez la syntaxe de la musique, reconnaissiez l'indication de la mesure, le tempo, la clé, etc. Pour de nombreux musiciens, la possibilité d'aller directement de l'idée musicale à sa notation représenterait un important gain de temps.» Ils n'ont pas besoin de chercher plus loin: ScoreCloud, un assistant virtuel de notation disponible sous la forme d'un logiciel PC/Mac et d'une appli iOS, est maintenant disponible en téléchargement, que ce soit gratuitement ou dans le cadre d'un abonnement mensuel payant, et ce grâce au soutien de l'Instrument PME. Vous pouvez l'utiliser comme un assistant virtuel tel qu'Alexa d'Amazon ou Siri d'Apple, enrichi d'une fonctionnalité de traduction instantanée: chantez ou jouez d'un instrument, et ScoreCloud notera la musique pour vous, vous donnant un point de départ pour réaliser des arrangements et des compositions à partir de vos idées, tout cela dans l'appli. Grâce au service web my.scorecloud vous pourrez même partager vos notations avec le monde entier. «Depuis de nombreuses années, je cherche comment les individus perçoivent la structure de la musique et je suis arrivé à la constatation que cette recherche pourrait être utilisée pour élaborer un programme informatique capable d'automatiser la notation musicale», explique le Pr Ahlbäck. «C'est ainsi qu'est né ScoreCloud, afin d'aider tous les musiciens, qu'il s'agisse de débutants, d'amateurs ou de professionnels, qui veulent que leur musique soit jouée par quelqu'un d'autre ou voulant la développer grâce à la notation musicale.» La complexité de la musique n'est plus un obstacle. Comme le fait remarquer le professeur Ahlbäck, la modélisation cognitive de ScoreCloud reproduit la façon dont nous percevons la musique et tente de produire une notation musicale qui soit non seulement exacte, mais aussi vraiment lisible. Le logiciel pourra différencier plusieurs voix et simplifiera la partition, exactement comme le ferait un musicien humain notant la musique. C'est précisément pour permettre à ScoreCloud de gérer cette complexité que DoReMIR a sollicité un financement de l'UE. «Pour la notation musicale automatique, un problème majeur a consisté à analyser les sons musicaux polyphoniques, dans lesquels plusieurs notes sonnent simultanément. Il y a seulement quelques années, le niveau de performance de la reconnaissance des intervalles polyphoniques était loin d'être suffisant pour produire des partitions musicales à partir d'instruments polyphoniques répandus, comme le piano ou la guitare. Nous voulions voir si, en combinant les technologies les plus modernes et la modélisation cognitive, nous pourrions briser cette barrière pour que la transcription musicale automatique d'un son polyphonique devienne une réalité. Ce financement de l'UE nous a donné cette possibilité», déclare le Pr Ahlbäck. Le système de transcription des intervalles polyphoniques développé dans le cadre du projet DoReMIR (Automatic music transcription of polyphonic audio) dépasse même les attentes initiales. Le Pr Ahlbäck parle d'une performance établissant un record mondial. «À l'issue des tests bêta, certains ont décrit ScoreCloud comme le 'chaînon manquant' entre la musique improvisée et la notation musicale. Nous avons également éveillé l'intérêt d'autres éditeurs de logiciels qui veulent utiliser notre technologie», s'enthousiasme-t-il. Bien que le projet se soit achevé en septembre 2017, le Pr Ahlbäck et son équipe ont 'une longue série de produits' en préparation, dont des applis multiplateformes destinées aux chanteurs, compositeurs et enfants voulant apprendre la musique. «Grâce à cette technologie, il est possible d'analyser le contenu musical à un niveau sans précédent, ce qui ouvre la voie à des applications telles que la recherche de contenu musical, des systèmes de recommandation musicale, etc. Actuellement, nous publions également une appli de messagerie musicale, qui met la messagerie en musique. Les possibilités sont infinies», conclut le Pr Ahlbäck.

Mots‑clés

DOREMIR, ScoreCloud, appli, notation musicale, Google Translate, logiciel, assistant virtuel

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application