Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

L'Autriche améliore les conditions proposées aux femmes scientifiques et aux étudiants

Le gouvernement autrichien a lancé des initiatives visant à soutenir les femmes scientifiques et les étudiants universitaires. En 2005, le programme "professorinnen x2", qui vise à accroître le nombre de femmes professeurs d'université, recevra un million d'euros du Conseil ...

Le gouvernement autrichien a lancé des initiatives visant à soutenir les femmes scientifiques et les étudiants universitaires. En 2005, le programme "professorinnen x2", qui vise à accroître le nombre de femmes professeurs d'université, recevra un million d'euros du Conseil autrichien pour la recherche et le développement technologique. "Grâce à un système spécial d'incitants constitué de bourses professionnelles de près de 50 000 euros, la part des femmes actives dans la recherche et la science devrait connaître une progression", selon Elisabeth Gehrer, ministre autrichienne de l'éducation et de la recherche. À ce titre, un comité directeur sera mis en place dans un avenir proche. Ces dernières années, le gouvernement a financé les universités pour qu'elles renforcent le soutien apporté aux femmes chercheurs. À présent, presque toutes les universités disposent d'un point de contact qui fournit des informations et une aide relatives à la garde des enfants. Les difficultés financières rencontrées par de nombreux étudiants sont également susceptibles de s'améliorer suite à la conclusion d'un accord relatif à un projet d'amendement à la loi régissant les aides financières octroyées aux étudiants déposé le 11 janvier dernier. Ce projet d'amendement porte sur la loi de 2003 prévoyant des mesures particulières en faveur des étudiants ayant la charge d'enfants et des étudiants souffrant de handicaps. "Grâce à un renforcement évident des mesures d'aide aux étudiants, cet amendement consolidera les avantages et l'assistance offerts aux étudiants", a déclaré Mme Gehrer. Les étudiants qui entament une thèse de doctorat après l'obtention d'un diplôme universitaire bénéficieront de meilleures conditions en cas de demande d'aide financière, selon le gouvernement. L'amendement prévoit également l'octroi des fonds aux universités plutôt qu'aux facultés, conférant ainsi une autonomie accrue aux universités, a annoncé Mme Gehrer. La ministre s'est particulièrement félicitée du fait que la proposition ait été soutenue unanimement par les quatre partis politiques représentés au Parlement.

Pays

Autriche