Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Microsoft dévoile une nouvelle initiative européenne en matière de recherche

Parallèlement à l'appel lancé par la commissaire européenne en charge de la société de l'information et des médias visant à augmenter le financement de la recherche en matière de technologie de l'information, Microsoft a annoncé le lancement d'une nouvelle initiative visant à ...

Parallèlement à l'appel lancé par la commissaire européenne en charge de la société de l'information et des médias visant à augmenter le financement de la recherche en matière de technologie de l'information, Microsoft a annoncé le lancement d'une nouvelle initiative visant à accélérer l'innovation scientifique et informatique et à créer un réseau de centres de recherche prestigieux. Dévoilant l'initiative EuroScience le 2 février à Prague, le président de Microsoft, Bill Gates, a expliqué que l'objectif du programme pluriannuel consistait à stimuler la recherche collaborative au carrefour entre l'informatique et les sciences, se concentrant essentiellement sur les nouveaux paradigmes informatiques, la science informatique et les environnements intelligents. "En rapprochant la technologie informatique et les sciences, l'initiative EuroScience accélèrera les progrès dans des secteurs clés, tels que les sciences de la vie et les sciences physiques, l'ingénierie et l'agriculture", a déclaré M. Gates. L'initiative a été lancé le jour même de la relance par la Commission de l'agenda de Lisbonne, demandant aux États membres de l'Union de consentir un accroissement du financement consacré au développement technologique et à la recherche et au développement (R&D) ainsi que la création d'un institut technologique européen en mesure de rivaliser avec l'institut technologique du Massachusetts (MIT) aux États-Unis. Une partie importante du programme EuroScience résidera dans l'investissement dans un réseau de centres d'excellence européens liés à des institutions de recherche clés. De la même façon, dans son plan d'action révisé, la Commission a mis en avant l'idée de recréer le légendaire MIT, qui "ferait office de pôle d'attraction pour les meilleurs cerveaux, les idées les plus intéressantes et les entreprises les plus performantes des quatre coins du monde", a déclaré la Commission. Cet institut serait financé à la fois par des fonds publics et privés, et disposerait d'antennes dans d'autres pays de l'Union. Microsoft Research étudie l'idée d'un réseau de centres d'excellence liés à un secteur de recherche particulier. Le premier, le centre pour la bio-informatique et la biologie des systèmes, est une entreprise commune qui implique le gouvernement italien et l'université de Trento. Comme l'a expliqué M. Gates, les chercheurs travaillant dans ce centre se concentreront sur la création de la prochaine génération d'outils de calcul afin de permettre aux biologistes et aux autres experts des sciences de la vie de mieux comprendre et prédire les processus complexes qui sont en oeuvre dans les systèmes biologiques, ce qui permettra, on l'espère, d'apporter un regard nouveau sur l'origine de la maladie, les nouvelles thérapies et de meilleurs vaccins. "Cette initiative encouragera l'avènement de nouvelles formes de recherche scientifique combinée", a expliqué Letizia Moratti, la ministre italienne de l'éducation, de l'université et de la recherche. "Le centre de Trento pourrait soutenir la nouvelle croissance économique dans la région du Trentin et au-delà, et être à la base d'industries traditionnelles comme celles de l'agriculture et de l'agriscience", a-t-elle ajouté. D'autres centres seront annoncés dans les mois à venir et des discussions sont en cours avec plusieurs instituts de recherche français, allemands et britanniques. L'initiative EuroScience est un partenariat public-privé. Dans le cas de l'université de Trento, le gouvernement italien contribue à hauteur de 60 pour cent du budget, tandis que Microsoft finance le reste de celui-ci. Microsoft prendra en charge la désignation de programmateurs et d'informaticiens. L'initiative comprendra également des bourses universitaires, des bourses de doctorat ainsi qu'une série de prix et de séminaires. "Les universités européennes peuvent compter sur un haut niveau d'innovation et le logiciel est devenu un véhicule important pour la recherche", a déclaré M. Gates. [...] Nous sommes arrivés à un point crucial où l'informatique et le logiciel peuvent faire progresser la science", a-t-il ajouté. "En promouvant l'investissement, une large participation et des progrès critiques dans les priorités de recherche de EuroScience, nous avons la certitude que la communauté scientifique ainsi que l'industrie et les gouvernements européens - en partenariat - aideront l'Europe à développer tout son potentiel", a conclu Jean-Philippe Courtois, PDG de Microsoft pour l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique.

Pays

Allemagne, France, Italie