Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Le 7e PCRD jouera un rôle essentiel dans la stratégie de sécurité de l'UE, selon le commissaire Verheugen

Le développement d'une stratégie communautaire de sécurité collective nécessite une industrie de la défense compétitive et des solutions de sécurité innovantes et technologiquement sophistiquées, a déclaré Günter Verheugen. S'exprimant à propos du nouveau programme de défens...

Le développement d'une stratégie communautaire de sécurité collective nécessite une industrie de la défense compétitive et des solutions de sécurité innovantes et technologiquement sophistiquées, a déclaré Günter Verheugen. S'exprimant à propos du nouveau programme de défense le 3 février dernier à Bruxelles, M. Verheugen a affirmé que le programme de recherche sur la sécurité qui doit être mis en place au titre du septième programme-cadre (7e PCRD) contribuera à relever ces défis. "Nous avons de plus en plus besoin de solutions de sécurité de haute technologie fondées sur des technologies et des applications civiles", a déclaré le commissaire. "Dans ce contexte, l'action préparatoire pour la recherche dans le domaine de la sécurité ouvre la voie à un futur vaste programme de recherche sur la sécurité, lui-même intégré au 7e programme-cadre de R&D [recherche et développement]", a-t-il ajouté. Selon le commissaire, la nouvelle lutte contre le terrorisme, qui est devenue une priorité pour tous les États membres, requiert une stratégie globale supposant un vaste éventail de mesures, notamment le soutien de la base industrielle nécessaire pour fournir des systèmes de sécurité adéquats, des équipements militaires et des capacités civiles de gestion de crise. L'industrie de la sécurité est traditionnellement exclue des bénéfices des politiques communautaires, a déclaré M. Verheugen. Cela dit, la Commission est persuadée que la nouvelle Agence de défense européenne contribuera à renforcer la compétitivité de l'industrie en Europe. Les programmes spatiaux contribueront également à la sécurité, a déclaré M. Verheugen, notamment l'infrastructure européenne du Programme de surveillance globale pour l'environnement et la sécurité (Global Monitoring of Environment and Security - GMES). On espère que le GMES, qui doit être mis en œuvre en 2008, contribuera dans une large mesure à garantir l'offre d'informations requise pour prévenir les dangers et réagir aux crises. "Enfin", a déclaré M. Verheugen, "l'exploitation des synergies civil-militaire est une priorité clé de ce nouveau contexte sécuritaire. L'Europe a besoin d'une hausse des dépenses de recherche et de développement non seulement dans les secteurs de la défense et de la sécurité, mais également dans le domaine des technologies civiles, qui sont susceptibles de déboucher sur des applications en matière de sécurité. Le paysage de l'industrie européenne de la défense prouve que la diversification et l'exploitation des synergies de technologies à double usage constituent désormais la règle." Le commissaire a insisté sur le fait qu'il appartient aux entreprises de décider d'investir dans la R&D, de former leurs travailleurs et de mettre au point de nouveaux produits. La Commission réalise actuellement une étude d'incidence en vue d'instaurer un cadre favorable aux entreprises dans ce secteur, a-t-il ajouté. Bien que l'UE ne puisse jamais espérer atteindre le budget américain de la défense, l'Europe devrait être davantage déterminée à exploiter au mieux les fonds disponibles pour développer les capacités et les technologies dont elle a besoin, estime M. Verheugen. "Cela exige une coordination accrue et un ciblage plus important des budgets européens de la défense sur la R&D. Si l'écart financier entre l'UE et les Etats-Unis persistera, il doit inciter l'Europe à agir rapidement pour limiter la fragmentation et les doubles emplois actuels. Les ambitions européennes en matière de sécurité nous encouragent à atteindre le meilleur niveau technologique en construisant des centres d'excellence européens, où qu'ils soient implantés", a déclaré M. Verheugen.