Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Des responsables politiques, des enfants et la famille royale belge assistent à la remise de la Constitution européenne à des astronautes

Un exemplaire de la Constitution européenne a été remis le 11 février dernier au corps d'astronautes européen en prélude à un voyage à la Station spatiale internationale. C'est le corps même qui a avancé cette idée dans la mesure où la Constitution prévoit pour la première foi...

Un exemplaire de la Constitution européenne a été remis le 11 février dernier au corps d'astronautes européen en prélude à un voyage à la Station spatiale internationale. C'est le corps même qui a avancé cette idée dans la mesure où la Constitution prévoit pour la première fois la mise en oeuvre de la politique spatiale communautaire. "La Constitution subira tous les tests requis avant de s'envoler pour l'espace. Elle sera secouée et soumise à une pression immense. Mais vous pouvez être sûrs qu'elle reviendra", a plaisanté Günter Verheugen, vice-président de la Commission, lors de l'ouverture de la Semaine de la terre et de l'espace, à Bruxelles, en Belgique. "Si vous observez l'Europe depuis l'espace, vous vous rendez compte à quel point elle est fragile et vulnérable", a déclaré le commissaire, qui a expliqué pourquoi il soutient l'idée de confier la Constitution aux astronautes. "Il nous faut quelque chose pour la protéger", a-t-il dit à propos de la Constitution. "Cette action revêt un message politique très important." La remise de la Constitution a eu lieu lors de la cérémonie d'ouverture de la Semaine de la terre et de l'espace et de son exposition, dont le commissaire a déclaré "qu'elle touchera autant les imaginations d'une jeunesse exubérante que celle de responsables politiques et administrateurs rompus aux choses de la vie. La diversité de l'assistance présente à la cérémonie a prouvé que c'était bien le cas. La manifestation a réuni des astronautes, des décideurs politiques, des enfants et la famille royale belge. Les discours politiques ont été prononcés par le commissaire, par François Biltgen, ministre luxembourgeois de la recherche et par Volker Liebig, directeur de l'Agence spatiale européenne (ESA). Tous ont souligné l'importance de collaborer à l'observation de la terre afin de garantir la sécurité et la pérennité de notre planète. "J'espère que les gouvernements européens maintiendront le programme de surveillance globale pour l'environnement et la sécurité (GMES)", a précisé M. Liebig. "Nous en avons besoin pour étudier l'évolution du monde et son impact, pour réduire la pauvreté et garantir la sécurité alimentaire et pour faire face aux désastres naturels." Si l'intensification de la coopération spatiale constitue l'un des objectifs de la Semaine de la terre et de l'espace, l'inspiration de la société en général et des jeunes en particulier est un autre objectif. "Qui sait combien d'enfants qui ont vu l'exposition cette semaine s'inspireront des grands scientifiques et ingénieurs qui sont à l'origine de ces réalisations?", s'est demandé M. Verheugen. Près de 1400 enfants ont été suffisamment inspirés pour prendre part à un concours visant à concevoir un drapeau pour la planète terre. Les gagnants ont reçu leur prix des mains, notamment, du prince Philippe de Belgique.