Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

L'industrie sylvicole présente sa vision à l'horizon 2030

Une plate-forme technologique réunissant divers acteurs de l'industrie sylvicole autour d'une vision commune à l'horizon 2030 a été lancée. Cette vision voit le secteur sylvicole européen jouer un rôle clé dans le développement durable, accroître sa compétitivité tout en fav...

Une plate-forme technologique réunissant divers acteurs de l'industrie sylvicole autour d'une vision commune à l'horizon 2030 a été lancée. Cette vision voit le secteur sylvicole européen jouer un rôle clé dans le développement durable, accroître sa compétitivité tout en favorisant une consommation accrue des ressources forestières renouvelables et apporter une contribution positive à la société en fournissant des produits biologiques et orientés vers le client. Janez Potocnik, commissaire européen en charge de la science et de la recherche, s'est félicité du lancement de la plate-forme: "Les règles du jeu de l'économie mondiale d'aujourd'hui consistent à traduire des idées et des connaissances en solutions durables, en produits compétitifs et en applications innovantes. Le secteur sylvicole européen recèle un potentiel d'innovation important. En regroupant les efforts et les investissements consentis dans la R&D [recherche et développement] au niveau européen, il est possible de faire de cette industrie un leader technologique." Les forêts constituent le point de départ d'une vaste gamme de produits et de services, des meubles au papier en passant par l'énergie et les produits chimiques. Aujourd'hui, l'UE, leader technologique de ce secteur, a fabriqué des machines et des produits chimiques intégrés au processus de livraison du bois et a généré les compétences technologiques nécessaires à la gestion des forêts et à la construction de sites de production. La recherche est essentiellement menée dans les instituts et les universités, en particulier la recherche fondamentale, bien que certaines entreprises investissent dans la recherche directement axée sur le développement de produits. Le secteur demeure fragmenté - une problématique que la nouvelle plate-forme technologique est censée aborder. Le groupe de haut niveau chargé de coordonner la plate-forme a déjà élaboré une liste d'objectifs stratégiques qu'il convient de réaliser pour mettre en oeuvre sa vision à l'horizon 2030, parmi lesquels: améliorer la disponibilité et la consommation de la biomasse forestière; mettre au point des procédés de fabrication intelligents et efficaces; approfondir la base scientifique du secteur en tirant profit des sciences émergentes; et renforcer la communication avec le public et les responsables politiques. La plate-forme entend désormais oeuvrer à la préparation d'un programme de recherche stratégique et d'un plan de mise en oeuvre. La plate-forme technologique a été lancée à l'occasion du Forum des industries sylvicoles à Bruxelles, le 15 février. Le même jour, un projet interrégional sur la gestion des régions rurales et forestières a également été annoncé à Bruxelles. Le projet Robinwood a reçu sept millions d'euros de la Commission européenne au titre du programme INTERREG III. Les partenaires du projet viseront à revitaliser les ressources forestières, le secteur du bois et la protection des sols et à étendre la consommation de biomasse forestière pour la production d'énergie. Robinwood réunit les régions de Ligurie (Italie), du Brandebourg (Allemagne), de Murcie (Espagne), du Pays de Galles (Grande-Bretagne), de Poméranie (Pologne) et de Slovaquie orientale.