Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Le gouvernement britannique récompense l'innovation dans l'enseignement supérieur

Le gouvernement britannique a annoncé la dernière édition de ses prix "innovation" décernés aux établissements de l'enseignement supérieur - à savoir 52 millions de livres sterling (76,4 millions d'euros) qui seront répartis entre 11 universités le 18 mai. Pour cette édition...

Le gouvernement britannique a annoncé la dernière édition de ses prix "innovation" décernés aux établissements de l'enseignement supérieur - à savoir 52 millions de livres sterling (76,4 millions d'euros) qui seront répartis entre 11 universités le 18 mai. Pour cette édition, les prix s'attacheront à récompenser l'innovation dans une foule de domaines, du traitement des premiers symptômes de maladies à la délocalisation d'entreprises culturelles britanniques en Chine, en passant par des mesures incitant les citoyens à créer leur propre entreprise. Les titres visent spécifiquement à renforcer les liens entre le monde universitaire et celui des entreprises et à créer des entreprises solides prônant le transfert technologique. Ce genre de projets menés au Royaume-Uni, en Finlande, en Suède et au Danemark a suscité le débat dans le reste de l'Europe, généralement à la traîne par rapport à ces Etats membres en matière d'innovation et de transfert de technologie. Se faisant l'écho des propos tenus par le commissaire européen en charge de la recherche Janez Potocnik, Alistair Darling, ministre britannique du commerce et de l'industrie, a déclaré: "L'innovation et les sciences détiennent la clé de la croissance économique du pays. D'après les chiffres, les entreprises d'essaimage, issues du monde universitaire, lancées en bourse au cours de ces deux dernières années ont été valorisées à plus de 1 milliard de livres sterling. Aussi l'exploitation des vastes connaissances des établissements de l'enseignement supérieur et leur traduction en de véritables opportunités commerciales revêtent-elles une importance capitale pour l'économie britannique." Et M. Darling d'ajouter: "Le fonds pour l'enseignement supérieur rassemble chercheurs universitaires et investisseurs privés, ce qui favorise l'esprit d'entreprise au sein des établissements de l'enseignement supérieur." Le commissaire Potocnik entend stimuler cet esprit d'entreprise, à l'instar de l'ancien Premier ministre finlandais, Esko Aho, sous la direction duquel un groupe d'experts a publié un rapport sur l'innovation européenne en janvier dernier. Et M. Darling d'insister: "Notre prospérité dépend de notre capacité à innover." Les 11 établissements récompensés sont les suivants: - université des arts, Londres - 5 millions de livres sterling pour accroître l'avantage concurrentiel des entreprises culturelles britanniques en Chine et en Inde; - université de Birmingham - 3,612 millions de livre sterling pour créer la plate-forme britannique des échanges internationaux en matière d'innovation; - université d'East Anglia - 4,864 millions de livres sterling pour son projet de liaisons de carbone; - université d'Essex - 4,632 millions de livres sterling pour son projet pédagogique qui favorise l'esprit d'entreprise Business Edge; - université de Leeds - 4,731 millions de livre sterling pour le projet White Rose, qui vise le développement de stratégies innovantes dans le domaine des soins de santé sur la base des nouvelles technologies et du modèle américain; - université métropolitaine de Manchester - 5 millions de livres sterling pour le projet OMEGA (Opportunities for Meeting the Environmental challenge of Growth in Aviation, opportunités pour relever le défi environnemental de la croissance dans le secteur aéronautique); - université Oxford Brooks - 5 millions de livres sterling pour le projet CommercilaiSE; - université Queen Mary de Londres - 4,978 millions de livres sterling pour son projet Innovation Chine-Royaume-Uni (financement soumis à certains critères); - université de Sheffield - 4,792 millions de livres sterling pour son centre d'excellence en montage customisé, qui favorisera l'innovation au sein de l'industrie manufacturière, de l'aéronautique aux produits pharmaceutiques; - collège universitaire de Londres - 5 millions de livres sterling pour son projet de développement de communautés durables; - université de Wolverhampton - 5 millions de livres sterling pour son projet de placement d'étudiants pour les entrepreneurs dans l'enseignement, qui créera 750 nouvelles entreprises grâce au repérage de jeunes talents dotés d'un esprit d'entreprise aigu. Sont également prévus des fonds pour 22 "centres d'échange de connaissances", pour plus de 200 millions de livres sterling au total. Le "cadre pour les sciences et l'innovation", mis sur pied par le gouvernement britannique pour une période de dix ans, bénéficie lui aussi d'un financement. Le fonds pour l'innovation dans l'enseignement supérieur alloue 75 pour cent de son budget total à toutes les universités, les 25 pour cent restants leur étant répartis sur la base du mérite.