European Commission logo
français français
CORDIS - Résultats de la recherche de l’UE
CORDIS

Article Category

Actualités
Contenu archivé le 2023-03-02

Article available in the following languages:

Le gouvernement irlandais investit dans les chercheurs féminins

Le gouvernement irlandais a annoncé un investissement de 4,8 millions d'euros dans deux programmes visant à encourager les femmes à réoccuper des postes de scientifiques et d'ingénieurs. La majeure partie de l'investissement, un total de 4,3 millions d'euros, sera accordée à...

Le gouvernement irlandais a annoncé un investissement de 4,8 millions d'euros dans deux programmes visant à encourager les femmes à réoccuper des postes de scientifiques et d'ingénieurs. La majeure partie de l'investissement, un total de 4,3 millions d'euros, sera accordée à 10 chercheurs féminins sur une période de trois ans dans le cadre du programme "Principal Investigator Career Advancement Award (PICA)" de la Science Foundation Ireland (SFI). Ce programme aide les femmes à poursuivre leur carrière de chercheur après un congé de maternité, d'adoption, un congé en vue d'aider une personne malade ou un congé parental. Les 503.000 euros restants seront consacrés au développement d'initiatives à long terme dans les universités qui ciblent les femmes et les encouragent à s'investir dans la science et l'ingénierie. Le financement sera octroyé dans le cadre du prix séparé "SFI Institute Development Award" à trois universités du pays: University College Cork (UCC), Trinity College Dublin (TCD), University of Limerick (UL). Lorsqu'il a annoncé cet investissement, le ministre irlandais du commerce Michael Ahern a déclaré: "Nous souhaitons augmenter le nombre de femmes qui dirigent la recherche compétitive au niveau international. Les bénéfices de cet investissement engloberont la recherche internationale, des modèles positifs et une participation accrue des femmes dans la recherche scientifique et l'ingénierie irlandaise." En plus de l'investissement annoncé, M. Ahern a signalé la nouvelle stratégie du gouvernement en matière de science, de technologie et d'innovation qui, a-t-il déclaré, devrait aider à créer des opportunités de carrière considérables dans les secteur scientifique et technologique. "Les femmes représentent une ressource importante et relativement inexploitée dans laquelle on peut recruter bon nombre de ces chercheurs supplémentaires." A l'instar de nombreux autres Etats membres de l'UE, l'Irlande présente un déficit au niveau du nombre de femmes dans la science, l'ingénierie et la technologie. Selon les statistiques du bureau de candidatures le plus haut placé du pays, seuls 16,4 pour cent des étudiants qui ont accepté des places pour des cours universitaires d'ingénierie d'une durée de quatre ans en 2002-2004 étaient des femmes. Et tandis que, pour l'Europe, le rapport "She Figures 2006" indique que le nombre de diplômées universitaires est en augmentation, la participation féminine dans la recherche est généralement faible à travers l'UE, ne représentant que 18 pour cent dans le secteur privé et 35 pour cent dans le secteur public. Les programmes nationaux et européens qui encouragent les femmes à participer à la recherche revêtent une importance particulière, dans la mesure où l'Europe a besoin d'un demi million de chercheurs supplémentaires pour satisfaire à l'objectif européen de Lisbonne, à savoir devenir l'économie fondée sur la connaissance la plus compétitive au monde.

Pays

Irlande

Articles connexes