Skip to main content

Enhancing the effectiveness of programs and strategies to prevent youth smoking: a comparative realist evaluation of 7 European cities

Article Category

Article available in the folowing languages:

Un regard réaliste sur le tabagisme chez les jeunes dans sept villes européennes

Le tabagisme constitue l’un des principaux facteurs de risque de maladie, de handicap et de décès précoces en Europe. Dans la pratique, l’impact des stratégies actuellement disponibles en vue de résoudre ce problème semble souvent limité, notamment parmi les jeunes socialement défavorisés.

Santé

Le projet SILNE-R, financé par l’UE, visait à identifier de nouvelles opportunités pour élaborer des politiques afin de prévenir le tabagisme chez les jeunes en Europe. «Plusieurs mesures ont déjà été prises dans des pays européens pour prévenir le tabagisme chez les jeunes. Cependant, plus d’efforts sont nécessaires, tout comme fournir davantage de preuves pour soutenir ces efforts», fait remarquer le Dr Anton Kunst, coordinateur du projet. Identification de stratégies antitabac efficaces Malgré les efforts réalisés par les ONG de la lutte antitabac, les pays de l’étude (la Belgique, l’Allemagne, l’Irlande, l’Italie, les Pays-Bas, le Portugal et la Finlande) n’ont pas tous adopté l’intégralité des mesures politiques ayant prouvé leur efficacité par le passé. SILNE-R a donc identifié des stratégies que les ONG individuelles peuvent appliquer pour encourager les décideurs politiques locaux et nationaux à mettre en place des politiques efficaces. Dans les pays ou les régions qui ont adopté des politiques efficaces, la mise en œuvre s’est avérée partielle et insuffisante, et son efficacité peut être limitée. «Nous avons donc visé à évaluer la manière dont les politiques pourraient être mises en œuvre de manière à atteindre un impact maximum en ce qui concerne la prévention du tabagisme chez les jeunes», souligne le Dr Kunst. Éliminer les effets des variations dans toute l’Europe «Pour annuler les différences constatées entre ONG, nous avons identifié diverses stratégies grâce auxquelles elles pourraient augmenter leur influence auprès des décideurs politiques», explique le Dr Kunst. Par exemple, l’utilisation de preuves scientifiques, l’implication des médias nationaux, la mise en place de contacts durables avec les ministères et la marginalisation de l’industrie du tabac. Là où les politiques ont échoué, par exemple, à interdire le tabac dans les locaux scolaires, la stratégie pourrait être améliorée de plusieurs manières. SILNE-R a élaboré des solutions adéquates, dans ce cas: une communication claire avec le personnel et les étudiants, l’autonomisation des membres du personnel qui appliquent les interdictions de fumer et les sanctions progressives aux étudiants qui enfreignent les normes. Le pourquoi et le comment pour faire face à ces problèmes «Nous avons appliqué une méthodologie qui est nouvelle dans ce domaine: l’“analyse réaliste”», explique le Dr Kunst. Un élément essentiel de cette approche est le fait que les chercheurs ne se sont pas juste demandé SI une intervention était efficace, mais aussi POURQUOI elle l’était (ou pas) et COMMENT cette efficacité pouvait être améliorée. Comme le souligne le Dr Kunst, «cela ouvre un domaine de recherche neuf et prometteur. Cependant, explorer et mettre en œuvre de nouvelles méthodes de recherche empirique prend du temps. Avec un peu de persévérance, nous sommes parvenus à obtenir des résultats innovants fondés sur ces méthodes». La perspective de recherche comparative et qualitative que l’équipe a employée avait également un coût. Des entretiens approfondis ont été menés avec des adultes, ainsi que des groupes de discussion auprès de jeunes. Contrairement aux études précédentes, le projet a réalisé ces activités simultanément dans sept pays. Par conséquent, toutes les transcriptions ont dû être traduites en une langue commune pour former les personnes qui ont fait passer les entretiens, ce qui a entrainé l’analyse d’un grand nombre de transcriptions. Les prochaines étapes SILNE-R a déjà élaboré plus de 40 manuscrits, nombre d’entre eux ont déjà été publiés par des revues scientifiques internationales, mais plusieurs autres sont encore en cours de réalisation. «Pendant cette année post-projet, nous travaillerons d’arrache-pied pour terminer les articles restants et tous les publier», souligne le Dr Kunst. Il explique qu’il souhaiterait voir les travaux de ce projet s’étendre à toute l’Europe. «Dans le cadre du projet actuel, nous entendions apprendre des pays “phares” dotés de politiques avancées en matière de lutte antitabac.» Cependant, ces pays sont principalement situés en Europe du Nord et de l’Ouest. «Ayant compris que la consommation de tabac est, à ce jour, particulièrement élevée dans d’autres parties de l’UE, nous souhaiterions évaluer la situation de ces pays en utilisant les méthodes que nous avons élaborées», conclut-il.

Mots‑clés

SILNE-R, politiques, Europe, tabagisme chez les jeunes, ONG, lutte antitabac, analyse réaliste

Découvrir d’autres articles du même domaine d’application