Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Selon le troisième rapport de statut, les plateformes technologiques demeurent florissantes

Les plateformes technologiques européennes (PTE) ont rassemblé les parties prenantes et ont défini des agendas stratégiques de recherche (ASR) communs et ambitieux. Selon le troisième rapport sur le statut des PTE, le défi consiste désormais à aligner les activités nationales,...

Les plateformes technologiques européennes (PTE) ont rassemblé les parties prenantes et ont défini des agendas stratégiques de recherche (ASR) communs et ambitieux. Selon le troisième rapport sur le statut des PTE, le défi consiste désormais à aligner les activités nationales, régionales et internationales avec les priorités des ARS. «Les trois dernières années ont vu une intensification de dynamisme de la part des PTE, et le lancement du 7e PC (le septième programme-cadre) a marqué un évènement déterminant. La complaisance n’est pas de rigueur, et il est important d’aborder les prochains défis et de maintenir le dynamisme vivant», lit-on dans le rapport. À l'heure actuelle, il existe 31 PTE, couvrant une gamme de technologies fondamentales pour la croissance et la compétitivité de l'Europe. Toutes ont été établies au cours de ces quatre dernières années. L'objectif des PTE est d'influencer la politique industrielle et de recherche aux niveaux européen, national et régional, tout en encourageant les investissements publics et privés dans le domaine de la recherche et du développement (R&D) dans des zones technologiques clés. Un coup d'oeil sur les priorités de recherche du 7e PC montre que les PTE ont en effet réussi à influencer la politique. «Dans certains cas, une nette corrélation peut être établie entre le contenu d'un ASR et les priorités définies dans le thème relatif du PS (programme spécifique) 'Coopération'», remarque le rapport. Selon la Commission, il existerait en effet 70 cas dans lesquels l'un des ASR correspond directement à l'un des thèmes du programme Coopération. En outre, presque tous les ASR sont abordés soit dans leur totalité soit largement par au moins l'un des thèmes du programme spécifique. Les PTE, ainsi que d'autres équipes de recherche, sont encouragées à soumettre des demandes de financement au titre du 7e PC, mais sont également invitées à regarder ailleurs. Les sources possibles de financement comprennent les mécanismes de financement du partage des risques (Risk-Sharing Finance Facility - RSFF) récemment mis au point, des initiatives nationales et régionales, des initiatives internationales telles qu'EUREKA et les Fonds structurels de l'UE. Le rapport cite que l'utilisation de fonds structurels pour des projets relatifs à l'innovation sera croissant à partir du moment où cette dernière deviendra une priorité pour la politique de cohésion. «La Commission s'assurera que les nouveaux programmes de fonds structurels reflètent l'emphase accrue concernant l'innovation, en termes de stratégie et d'allocations financières, conformément à la stratégie de Lisbonne», écrit la Commission. Durant l'année 2006, un certain nombre d'États membres a commencé à établir des «Groupes miroirs» des PTE. Les groupes sont normalement composés d'experts désignés par les États membres, et visent à faciliter la coordination et à offrir une interface efficace à double sens entre les PTE et les activités complémentaires à l'échelon national. Les plateformes nationales ont également continué à émerger. La Commission est également en attente de nouvelles idées afin de mettre en avant les PTE éventuelles, en particulier maintenant que le 7e PC avance et que le concept devient plus familier à l'industrie, aux chercheurs et autres parties prenantes. Toutefois, l'objectif ne devrait pas mener à la création d'un nombre démesuré de PTE. «Certains sujets, bien que très important, ne peuvent justifier la mise en place d'une PTE consacrée, soit parce qu'ils pourraient empiéter sur les plateformes existantes, soit car leur concept reste vague, soit parce qu'ils abordent des thèmes de nature plus horizontale», note le rapport. En effet, il serait «contre-productif d'encourager la prolifération des PTE, à l'encontre de leur objectif principal concernant l'amélioration de la coordination dans le cadre du paysage actuel de recherche fragmentée en Europe.»

Articles connexes