Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Compte rendu de l'évaluation des plateformes technologiques européennes

Janez Potocnik, le commissaire européen en charge de la science et de la recherche, a salué les résultats de la récente évaluation des 34 plateformes technologiques européennes (PTE). Lors d'une rencontre le 30 septembre rassemblant les directeurs industriels des plateformes t...

Janez Potocnik, le commissaire européen en charge de la science et de la recherche, a salué les résultats de la récente évaluation des 34 plateformes technologiques européennes (PTE). Lors d'une rencontre le 30 septembre rassemblant les directeurs industriels des plateformes technologiques européennes, le commissaire Potocnik a fait l'éloge des PTE, reconnaissant leur caractère «unique et exceptionnel». Il a également qualifié les résultats de l'enquête d'extrêmement positifs. Les plateformes technologiques européennes ont été lancées en 2002, dans le but de rapprocher la recherche fondamentale et l'industrie, et de produire «un plan stratégique à long terme au profit de la recherche et du développement de technologies particulières, ayant un impact notable sur l'économie et la société». Elles couvrent aujourd'hui 34 domaines de recherche différents, dont les transports routiers, l'espace, l'énergie éolienne, les technologies de l'hydrogène et des piles à combustible, les applications médicales des nanotechnologies, la robotique, les technologies d'alimentation en eau et d'assainissement, pour n'en citer que quelques-uns. Le commissaire Potocnik a souligné que «dans l'absolu, personne ne peut nier que les PTE ont contribué de façon remarquable à réduire la fragmentation des efforts de recherche en les concentrant, et en soutenant la réalisation de l'espace européen de la recherche (EER). [...] En outre, il va sans dire que les PTE ont amélioré la quantité et la qualité des investissements en recherche et développement.» L'évaluation a été menée à la demande de la Commission européenne. Ses principaux objectifs consistaient à dresser une carte du fonctionnement, du développement des concepts et des objectifs des PTE, à cataloguer et à analyser leur production, leurs résultats et leur impact, à identifier les succès, les facteurs contraignants et les meilleures pratiques, et enfin à formuler des recommandations pour l'avenir. Le rapport a ainsi émis 18 recommandations à destination des décideurs politiques et des PTE, et 12 conclusions. L'évaluation recommande à l'UE et aux décideurs politiques nationaux de «continuer à soutenir clairement et sans ambiguïté le concept des PTE», en les promouvant avec plus de détermination au niveau politique. En termes de communication, l'étude fait remarquer les progrès réalisés au cours des trois dernières années, mais souligne que l'interactivité peut être améliorée. Elle recommande ainsi «d'optimiser et de rendre plus professionnels» les sites web des PTE. Ces sites sont essentiels pour gagner du temps et renforcer la coordination entre les membres de la plateforme; il faut donc les rendre plus interactifs, afin de stimuler l'implication des parties prenantes. Par ailleurs, l'étude a constaté au cours de l'évaluation qu'il n'était pas facile de joindre une PTE en passant par le contact désigné. L'étude demande que les décideurs politiques règlent le problème de la fragmentation entre les PTE, et étudient les possibilités «d'élargir la collaboration entre les PTE, par exemple en créant des groupes communs de travail». Le rapport souligne qu'il faut intensifier la coordination et la coopération entre les PTE, «afin d'élargir leur envergure financière, leurs ressources, leur valeur ajoutée et leur influence, et d'éviter la duplication et les manques d'efficacité», puis trouver des approches communes aux questions sociales. Actuellement, il est rare que les propositions de projets émanant de PTE en collaboration soient acceptées: c'est un problème qu'il faut résoudre. Le rapport appelle les PTE à prêter davantage attention à l'implication des ONG (organisations non gouvernementales) et des consommateurs: «Il reste difficile d'expliquer à la société la nécessité des investissements importants en R&D, ainsi que les avantages potentiels pouvant en découler». L'évaluation met en garde les PTE contre le risque de devenir des «clubs» fermés, en raison du risque de voir les membres se servir des PTE pour financer leurs propres sociétés, d'une manière inappropriée. «Il est essentiel de se baser sur l'ouverture et la transparence ainsi que sur des règles bien définies pour l'adhésion des membres, la participation et la gouvernance». Le rapport recommande que la Commission clarifie les possibilités d'extension des PTE hors de l'UE, car certaines d'entre elles considèrent qu'une telle coopération internationale serait essentielle pour développer la compétition face à d'autres puissances dans le monde. Les PTE ont ainsi été encouragées à établir des relations sur un pied d'égalité avec des programmes de recherche américains et asiatiques, «afin de favoriser l'échange d'idées et d'intérêts, et de rechercher des synergies». Il est également important que les décideurs politiques prennent conseil auprès des PTE et les invitent «à présenter leur opinion et à apporter leur contribution» lors de la préparation des politiques, afin de voir plus loin que la simple «technologie». En matière d'évaluation des plateformes elles-mêmes, le rapport recommande plus particulièrement de dépasser les défis scientifiques et techniques, et de s'intéresser davantage aux «réglementations et aux normes qui influencent la commercialisation des résultats de la recherche». Les PTE devraient «faciliter, communiquer et promouvoir de nouveaux programmes d'enseignement et de formations, plus adaptés». Les PTE devraient accorder davantage d'attention au financement et à l'ingénierie financière, y compris en informant mieux leurs parties prenantes des possibilités de financement. En outre, le rapport encourage les PTE à développer leurs ressources financières en introduisant un système de cotisation pour les membres. L'évaluation conclut que, d'une façon générale, les parties prenantes des PTE sont plutôt satisfaites (avec un score de 3,5 sur 5). Les principales conclusions sont les suivantes. L'ouverture et la transparence des PTE sont considérées comme étant généralement suffisantes. La plupart des PTE ont réussi à impliquer et à représenter un large éventail de participants au niveau de l'UE, mais il faut développer la représentation des ONG et des consommateurs, et s'intéresser de plus près à la participation des PME (qui est souvent contrariée par leurs ressources limitées). Toutes les parties prenantes apprécient le travail stratégique des PTE. La coopération internationale reste encore entravée par plusieurs facteurs. Les PTE sont raisonnablement satisfaites de leur influence sur la définition des thèmes du 7e PC. Lors de son intervention, le commissaire Potocnik a insisté sur «l'importance que nous accordons aux PTE, en tant que symbole fort de l'engagement de la Commission à donner à l'industrie un rôle de leader dans le développement des axes de la recherche et dans l'exploitation des différentes formes de partenariat entre le secteur public et le secteur privé. Cet engagement porte désormais ses fruits, avec les initiatives technologiques conjointes (ITC), l'institut européen de l'innovation et des technologies (IET), ainsi que d'autres formes d'initiatives industrielles.» Il a appelé les dirigeants des PTE à étudier la manière dont les résultats de l'enquête pourraient aider les plateformes à évoluer. «Je suis toujours ouvert aux bonnes idées, surtout celles qui montrent la manière dont les PTE peuvent soutenir la réalisation de l'EER, ou dont les activités au niveau régional, national ou européen peuvent être mieux intégrées et coordonnées pour soutenir la mise en oeuvre des ARS» ajoute-t-il. Le commissaire Potocnik concluait en ces termes: «Près de 950 personnes ont répondu à l'enquête d'évaluation, menée auprès des membres et des parties prenantes de vos PTE. Plus de 90% d'entre elles ont déclaré qu'au vu de leur expérience actuelle de l'implication des PTE, elles renouvelleraient très volontiers leur partenariat. Je crois que l'on ne pourrait trouver de meilleure reconnaissance pour tout le travail que vous avez accompli.»

Articles connexes