Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Des robots pour apprendre aux enfants handicapés à jouer

Un nouveau projet, financé par l'UE, aide les enfants handicapés à apprendre à jouer au moyen de robots. Le jeu représente une partie essentielle de l'enfance; à travers le jeu, les enfants prennent conscience de l'environnement physique et social, d'eux-mêmes, et apprennent...

Un nouveau projet, financé par l'UE, aide les enfants handicapés à apprendre à jouer au moyen de robots. Le jeu représente une partie essentielle de l'enfance; à travers le jeu, les enfants prennent conscience de l'environnement physique et social, d'eux-mêmes, et apprennent à développer des relations sociales. Cependant, le jeu peut s'avérer plus difficile pour les enfants souffrant d'un handicap cognitif, développemental ou physique. Ce handicap affecte leur potentiel d'apprentissage et peut conduire à leur isolement social. Le projet IROMEC (Interactive Robotic Social mediators as Companions) étudie la façon dont les jouets robotiques peuvent être utilisés afin d'aider ces enfants à jouer et à développer ainsi de fortes aptitudes sociales. Les robots auront le rôle d'intermédiaires, encourageant les enfants handicapés à développer leur aptitude à jouer, seuls ou dans un cadre social. Ils pourront également inciter d'autres enfants ou adultes à se joindre aux jeux. Le Dr Ben Robins de l'Université de Hertfordshire, l'un des partenaires du projet, a déjà fait l'expérience en utilisant des robots pour se rapprocher des enfants autistes, et a commencé à emmener un robot prénommé KASPAR dans les écoles, à des fins expérimentales. «L'idée est que le robot devienne un médiateur pour le contact humain», a expliqué le Dr Robins. «À travers l'interaction avec le robot, les enfants qui, en temps normal, resteraient à l'écart, montrent un intérêt accru à se joindre à d'autres enfants et humains en général. Selon nous, ce travail pourrait ouvrir la voie à l'adoption de robots en classe et dans les foyers afin de faciliter cette interaction.» Parmi les huit partenaires du projet se trouvent des spécialistes en pédagogie, psychologie, TIC et robotique. D'ici la fin du projet d'une durée de trois ans, ces spécialistes espèrent disposer d'un produit prêt à la commercialisation, dans les deux années qui suivront. Le projet est financé dans le cadre du domaine thématique Technologies de la société de l'information du sixième programme-cadre, avec un budget de l'ordre des 2,14 millions EUR.