European Commission logo
français français
CORDIS - Résultats de la recherche de l’UE
CORDIS

Article Category

Actualités
Contenu archivé le 2023-03-02

Article available in the following languages:

Appels pour l'intensification de la collaboration des pays nordiques dans le domaine de la recherche

Les pays de la région nordique doivent améliorer les conditions de la recherche, s'ils veulent éviter d'accumuler trop de retard par rapport aux autres grands pays européens, ont déclaré les membres du Conseil nordique. Les priorités incluront l'implication dans des projets in...

Les pays de la région nordique doivent améliorer les conditions de la recherche, s'ils veulent éviter d'accumuler trop de retard par rapport aux autres grands pays européens, ont déclaré les membres du Conseil nordique. Les priorités incluront l'implication dans des projets internationaux, et la collaboration dans le domaine de la recherche. Les commentaires ont été faits par les membres du Groupe central (Centre Group), l'un des groupes parlementaires du Conseil. «Il n'y a pas d'autre solution. La région nordique doit collaborer davantage dans le domaine de la recherche», a déclaré Dagfinn Høybråten, membre du Groupe central et Président du Conseil nordique. «Une collaboration plus étroite profitera à toutes les unités de recherche, mais améliorera par-dessus tout considérablement la position de la recherche nordique face à la compétition mondiale. Ensemble, nous pouvons donner à la recherche nordique la masse critique dont elle a besoin pour entrer en concurrence avec les autres principales nations européennes», a-t-il poursuivi. Le Groupe central propose que l'accent soit mis sur l'harmonisation du travail de chaque Conseil de recherche national et programme national émergent. Selon M. Høybråten, ces changements sont indispensables à la prospérité future de la région. «Si le modèle de bien-être social des pays nordiques doit faire face aux exigences futures, nous devons offrir les meilleures conditions possibles pour l'innovation, l'éducation et la recherche.» Nous dépendrons, par exemple, de la mobilité et du dynamisme dans l'environnement de la recherche. Nous devons faciliter et inciter davantage les chercheurs nordiques à travailler n'importe où dans la région. «Nous espérons que ces propositions aboutissent sur la mise en place de nouveaux projets de recherche et, plus particulièrement, qu'elles contribuent à la création d'une recherche nordique de haut calibre international», a-t-il présagé. Mis en oeuvre en 1957, le Conseil nordique tient lieu de forum pour la coopération parlementaire des pays nordiques. Le Conseil est composé de 87 membres élus, lesquels représentent cinq pays (le Danemark, la Finlande, l'Islande, la Norvège et la Suède), et trois territoires autonomes de la région (les îles Féroé, le Groenland et Åland).

Pays

Danemark, Finlande, Îles Féroé, Islande, Norvège, Suède