Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Le projet préparatoire PRACE est prêt à être lancé

Un nouveau réseau de superinformatique paneuropéen entamera sa phase préparatoire le 12 novembre avec une présentation du projet à l'occasion de la conférence internationale sur la superinformatique SC07 à Reno, aux États-Unis. Le projet intitulé «Partnership for Advanced Comp...

Un nouveau réseau de superinformatique paneuropéen entamera sa phase préparatoire le 12 novembre avec une présentation du projet à l'occasion de la conférence internationale sur la superinformatique SC07 à Reno, aux États-Unis. Le projet intitulé «Partnership for Advanced Computing in Europe» (PRACE, le partenariat pour l'informatique avancée en Europe) permettra aux scientifiques et ingénieurs européens d'accéder aux ressources européennes de pointe du domaine de la superinformatique. «La disponibilité de la puissance informatique devient un facteur de succès de plus en plus décisif dans la science et l'industrie: qu'il s'agisse du climat, de la génétique ou de l'ingénierie, les chercheurs se fondent de plus en plus sur la puissance informatique avancée afin de rester à la pointe de la compétition internationale», font remarquer les partenaires du projet. La phase préparatoire du projet recevra 10 millions EUR de son budget total qui s'élève à 20 millions EUR au titre du septième programme-cadre (7e PC) de l'UE. Elle consiste à développer la base légale de coopération pour l'infrastructure de recherche permanente de PRACE, qui devrait être mise en place d'ici la fin de l'année 2009/début de l'année 2010. Le projet procèdera également à des préparations techniques pour la mise en fonctionnement des systèmes Tier-0, telles que le déploiement et l'étalonnage de prototypes pour les systèmes Petaflop. Le modèle européen d'un écosystème durable à haute performance repose sur un petit nombre de centres de superinformatique offrant un service informatique très haute performance (Tier-0); des centres nationaux et régionaux qui disposent de superordinateurs permettant d'exécuter les calculs les plus avancés (Tier-1); et les centres d'informatique locaux dans les universités, les laboratoires de recherche ou d'autres organismes qui renforcent le développement de logiciels et la compétence des chercheurs dans le domaine de la science computationnelle (Tier-2). Le service paneuropéen de calcul haute performance PRACE devrait faire partie de l'espace européen de la recherche. Il s'appuiera sur des services provenant de projets financés par l'UE tels que le réseau de la recherche et de l'éducation GÉANT2 et la Distributed European Infrastructure for Supercomputing Applications (DEISA, l'infrastructure européenne distribuée pour les applications superinformatiques). Le consortium PRACE est composé d'institutions de recherche d'Autriche, de Finlande, de France, d'Allemagne, de Grèce, d'Italie, des Pays-Bas, de Norvège, de Pologne, du Portugal, d'Espagne, de Suède, de Suisse et du Royaume-Uni. Une fois l'infrastructure opérationnelle, l'investissement nécessaire pour les cinq premières années est estimé à un montant se situant entre 400 et 600 millions EUR.

Articles connexes