Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

De nouveaux modules de stockage pour les véhicules hybrides

Équiper les véhicules de la technologie hybride est une manière de s'assurer un avenir plus vert. Le système de propulsion hybride, par exemple, permet d'enclencher un générateur qui, lorsque la pédale de frein est enfoncée, génère un courant électrique stocké de manière tempo...

Équiper les véhicules de la technologie hybride est une manière de s'assurer un avenir plus vert. Le système de propulsion hybride, par exemple, permet d'enclencher un générateur qui, lorsque la pédale de frein est enfoncée, génère un courant électrique stocké de manière temporaire dans une batterie. Le moteur électrique utilise ce courant lorsque le véhicule démarre. Cette opération permet d'économiser une importante quantité d'énergie. Toutefois, le mariage entre la technologie et le stockage hybride présente certaines failles; en effet, les batteries doivent être rechargées environ tous les 160 km. Un groupe de chercheurs travaillant dans trois instituts Fraunhofer en Allemagne a tenté de résoudre ce problème. L'équipe a ainsi développé des modules de stockage innovants dans le cadre du projet pilote «Electromobility Fleet Test». Le ministère fédéral allemand pour l'environnement (BMU) et le grand constructeur automobile Volkswagen ont également participé au lancement du projet, en collaboration avec sept partenaires. Pour les trois années à venir, les chercheurs des instituts Fraunhofer de technologie du silicium ISIT, l'institut des circuits intégrés IIS et l'institut de technologie des systèmes intégrés et des dispositifs IISB travailleront conjointement sur le développement et le lancement d'un module de stockage d'énergie basé sur la technologie des accumulateurs lithium polymère. L'objectif est de finir par équiper tous les véhicules de cette technologie. «Ce module devra supporter les conditions ambiantes rigoureuses qu'il subira dans un véhicule hybride; il devra surtout garantir une haute fiabilité opérationnelle et avoir une durée de vie relativement longue», comment le Dr Gerold, coordinateur des activités au Fraunhofer et à l'ISIT. L'équipe a expliqué qu'elle voulait utiliser des matériaux électrodes non nuisibles à l'environnement. La durabilité et la fiabilité du dispositif de stockage d'énergie seraient obtenues grâce à un nouveau système de gestion de batterie, ont-ils ajouté. Les chercheurs explorent également différentes voies concernant la quantité d'énergie pouvant être stockée dans ces petits dispositifs. Des composants électriques et mécaniques ont été intégrés au module. Les chercheurs développent également des systèmes résistant à diverses conditions, tels que le contrôle de température et de haute tension. Ils ont réparti les travaux en fonction des compétences de chaque membre de l'équipe. Par exemple, les chercheurs de l'IIS se chargent de la gestion et du suivi des batteries, tandis que leurs collègues de l'IISB mettront leurs compétences à profit pour configurer les modules d'accumulateurs. Les membres de l'ISIT, quant à eux, fabriqueront les cellules, étant donné leur aptitude à développer et à produire des accumulateurs de lithium. Le nouveau module de stockage d'énergie devrait être opérationnel vers la fin du premier semestre 2010, déclare l'équipe. Cette phase terminée, le constructeur automobile allemand effectuera des tests sur le terrain en vue de déterminer si les modules peuvent réellement être utilisés quotidiennement dans les véhicules.

Pays

Allemagne

Articles connexes