Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Lancement du consortium international Human Microbiome

Des scientifiques du monde entier ont annoncé la formation du consortium international Human Microbiome (IHMC). Cette nouvelle initiative rassemble les esprits les plus brillants ainsi que les dernières recherches provenant des quatre coins du monde dans le but de caractériser...

Des scientifiques du monde entier ont annoncé la formation du consortium international Human Microbiome (IHMC). Cette nouvelle initiative rassemble les esprits les plus brillants ainsi que les dernières recherches provenant des quatre coins du monde dans le but de caractériser le rôle du microbiome humain dans la santé et les maladies humaines. Le microbiome fait référence aux génomes de tous les micro-organismes qui vivent à la surface et à l'intérieur de notre corps. Les scientifiques estiment qu'un individu possède plus de cellules microbiennes que de cellules humaines (de l'ordre de dix cellules microbiennes pour une cellule humaine). Toutefois, malgré leur quantité importante, ces communautés restent en grande partie peu ou non étudiées, et par conséquent, leur influence sur le développement humain, la physiologie, l'immunité, et la nutrition est presque entièrement inconnue. D'où l'importance de l'IHMC. Des travaux de recherche compilés à partir des projets récents seront mis à la disposition de la communauté scientifique mondiale grâce à cette nouvelle initiative. En effet, l'IHMC est la dernière d'une série d'initiatives de partage de données. En septembre dernier, les responsables de l'Institut national de la santé américaine (NIH) et la Commission européenne ont signé une lettre d'intention dans laquelle les deux parties s'engagent officiellement à fusionner les données recueillies dans le cadre du projet du NIH intitulé Human Microbiome et celles du projet de la CE, intitulé Metagenomics of the Human Intestinal Tract (METAHIT). Les deux projets feront partie du consortium IHMC. Selon Peer Bork, co-coordinateur de l'unité de biologie structurelle et computationnelle de LEBM en charge de la coordination et de l'analyse de données pour le METAHIT, «cette initiative mondiale nous permettra d'explorer des territoires encore inconnus. Les microbes ont un impact sur la santé mais également sur les maladies humaines et une meilleure compréhension de leurs interactions avec notre corps aura des conséquences majeures en médecine, en pharmacologie, en nutrition mais également dans plusieurs autres disciplines.» L'IHMC est ouvert à toute demande d'adhésion provenant de tout chercheur qui adhère aux principes du consortium. Parmi ceux-ci, citons un engagement à la publication rapide, ouverte et gratuite de toute donnée en accord avec les formes de consentement du donneur; des normes générales de qualité relatives aux données; le partage de protocoles et de documents de consentement informé; le partage d'informations sur l'avancement de tout projet; ainsi qu'une politique de publication commune. «Nous sommes impatients de participer à cet effort mondial ambitieux visant à mieux comprendre le microbiome humain,» commente le directeur général du NIH, Elias A. Zerhouni. «Comprendre les subtilités du microbiome humain ainsi que les interactions des communautés microbiennes avec le génome humain est une tâche complexe qui bénéficiera du partage des informations des différents projets et de notre engagement à fournir une ressource commune à laquelle tout scientifique à travers le monde pourra accéder.» Toutes les données générées par les projets IHMC seront ensuite analysées et mises à disposition de la communauté scientifique grâce au LEBM et au centre de coordination et d'analyse de données relatives au projet de microbiome humain du NIH. Il est également prévu que les données soient distribuées à d'autres banques de données publiques. Parmi lesquelles se trouvent celles dirigées par l'Institut européen de bioinformatique du LEBM et celles soutenues par le centre national d'information en biotechnologie, qui fait partie de la Bibliothèque nationale de médecine. Toutes les actions dirigées par l'IHMC seront supervisées par un comité de pilotage composé d'un représentant de chaque entité de financement pour la recherche de chaque pays participant, ainsi que d'un représentant de chaque projet scientifique.

Articles connexes